Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un manchois parmi les charpentiers capables de reconstruire à l'identique le toit de Notre Dame de Paris

-
Par , France Bleu Cotentin

Le 15 avril 2019 la cathédrale Notre Dame de Paris était la proie des flammes. Deux ans après, le chantier de la reconstruction se poursuit et un charpentier manchois, Paul Lebey, pourrait peut-être dans quelques mois être choisi pour travailler sur le chantier. Pourquoi ? Et bien pourquoi pas ?

Paul Lebey charpentier à Saint-James
Paul Lebey charpentier à Saint-James - Ronan Lechevallier

Tout le monde se souvient de ces images de la toiture et de la flèche de la cathédrale Notre Dame de Paris en feu. Deux ans jour pour jour après ce dramatique incendie, Emmanuel Macron se rendra ce jeudi sur le chantier de reconstruction. Ce sera son premier retour sur les lieux depuis le drame. Il remerciera les 340.000 donateurs du monde entier qui rendent ce chantier possible et tous les corps de métiers engagés. Emmanuel Macron qui avait promis que le chantier serait achevé en cinq ans. Aujourd'hui cela semble peu probable.

Incendie à Notre-Dame de Paris le 15 avril 2009
Incendie à Notre-Dame de Paris le 15 avril 2009 © Radio France

Comment un charpentier manchois pourrait peut-être un jour participer au chantier 

Paul Lebey est un charpentier de haut vol. Basé à Saint-James dans le sud-manche il fait partie de l'association "Charpentiers sans frontières". Une association qui est actuellement consultée pour la reconstruction du toit de la cathédrale. A ce titre Paul Lebey pourrait donc être amené à travailler sur cette charpente. Les architectes de la reconstruction la souhaite à l’identique, en bois, équarrie à la hache. Un savoir-faire ancestral et nue technique que Paul Lebey connaît bien. Dernièrement avec une vingtaine de ses compagnons il a d'ailleurs fait une petite démonstration sur un morceau de toiture. Une fois sur place, les architectes de la reconstruction de Notre Dame ont donc pu constater que  c'était possible : "on a utilisé que des outils de l'époque, pas d'outils mécanique, ça n'a mis qu'une semaine et on a un rendu au plus près ce qui a été fait. On imagine que le travail à la min c'est long et pénible alors qu'au final c'est très fluide et pas du tout fatiguant. Nous on est plusieurs professionnels qui pouvons travailler comme ça à la hache". 

Charpentiers sans frontières - Carpenters without Borders
Charpentiers sans frontières - Carpenters without Borders - @Charpentierssansfrontieres

Après l'incendie Emmanuel macron promettait une cathédrale réparée en 5 ans, beaucoup estiment que les délais ne pourront pas être tenus mais pour Paul Lebey : " si c'est possible si c'est bien organisé mais il vaut mieux prendre son temps pour faire les choses bien et ne pas tenir compte d'un agenda".

Le monument doit être rendu au culte pour le 15 avril 2024, jour où sera de nouveau célébrée une première messe dans la nef. Quelque 833 millions d’euros ont été recueillis pour cette restauration grâce à une collecte nationale et internationale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess