Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Un chiffre d'affaires divisé par deux cette année à la guinguette de Tours à cause du coronavirus

-
Par , France Bleu Touraine

La guinguette de Tours a fermé ses portes ce dimanche 20 septembre après une saison plus courte que prévue à cause de l'épidémie de Covid-19. Le protocole sanitaire et l'ouverture tardive ont provoqué une chute de la fréquentation de 30% selon les gérants.

La guinguette de Tours en septembre 2020
La guinguette de Tours en septembre 2020 © Radio France - Manon Derdevet

La guinguette de Tours sur les bords de Loire a définitivement achevé sa saison 2020 ce dimanche 20 septembre. Cette année, elle n'avait pu ouvrir que le 24 juin à cause de la crise sanitaire de la Covid-19, soit un mois plus tard que prévu. 

Un protocole sanitaire strict avait été mis en place avec notamment l'obligation du port du masque obligatoire pour toutes personnes debout, une jauge de clients limitée et certaines animations et concerts prévus annulés. Résultat, cette année, il y a 30% de clients en moins que l'année dernière selon Ronan Brient, un des fondateurs de la guinguette. "Il a fallu se renfermer" explique-t-il, "la programmation n'est pas la même car on ne peut pas générer des mouvements de foule." 

"On sent les gens un peu fatigués de cette situation" - Ronan Brient, co-fondateur de la guinguette de Tours

Un lieu "lié à la rencontre" qui a un peu perdu de son dynamisme cette année selon lui. "On sent les gens un peu fatigués de cette situation" dit constater Ronan Brient. 

Sur le plan économique, l'absence de touristes a fait beaucoup de mal à la guinguette. "On a fait au mieux avec des espoirs et des espoirs perdus", déplore cet amoureux de la guinguette. Mais le résultat est là, "on perd 50% du chiffre d'affaires cette année et à la fin de l'année, on est déficitaires car l'investissement est énorme et avec la période réduite et une limitation de jauge, l'équation ne tient plus. Il y a trop d'investissements pour pas assez de fonctionnement" déplore Ronan Brient.

La guinguette a employé cette année 30 salariés, certains sont restés en chômage partiel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess