Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Un an de travail, tout fait main" : les Médiévales reviennent à Tonnerre

samedi 8 septembre 2018 à 11:33 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Les Médiévales de Tonnerre reprennent pour un week-end à l'heure du Moyen-Âge ! Au programme : défilés, jeux, démonstrations, une cinquantaine d'exposants... Et surtout 20 000 visiteurs attendus. Reportage dans les coulisses de cet événement hors-norme, quelques heures avant le coup d'envoi.

La buvette médiévale "Panisso"
La buvette médiévale "Panisso" © Radio France - Lisa Guyenne

Tonnerre, France

"Attention derrière !" Devant l'Hôtel-Dieu, les bénévoles s'activent. Avant le coup d'envoi, c'est une véritable fourmillière qui s'agite, ici pour déplacer une structure en bois, là pour vérifier la décoration d'une tonnelle... "On est à peu près 30 bénévoles, des retraités pour la plupart, mais qui œuvrent tous depuis un an pour préparer la fête", sourit Jocelyne Pion, la présidente des Médiévales. 

"On a tout fait à la main !"

Un an, ce n'est pas de trop, lorsqu'on sait tout l'investissement qu'il a fallu mettre. Dominique, le "bénévole en chef" des installations, croisé en haut d'une tour médiévale, explique : "On a tout fait à la main, tout dessiné, tout découpé nous-mêmes." Des cabanes de stand aux décors des jeux médiévaux, "on a utilisé du bois de récupération de palettes, des chutes de sapin, pour tout fabriquer. Avec nos propres outils !"

"On nous a tout cassé !"

Les préparatifs ont toutefois été entachés d'un acte de vandalisme qui scandalise Dominique : "La semaine dernière, on nous a cassé les décorations qu'on avait installées sur le rond-point. Des individus ont tout cassé, il a fallu trois jours de réparation. Quand on voit le nombre d'heures que tous les bénévoles ont pu passer dessus..." Mais le "bénévole en chef" veut garder le sourire : "On croise les doigts maintenant pour que tout se passe bien, et qu'on passe deux jours de fête !"

Jongler avec les dizaines d'exposants présents

Outre les installations, l'autre partie de l'organisation à prendre en compte, c'est l'accueil des exposants. Ils sont une cinquantaine cette année. Il faut attribuer à chacun un emplacement qui lui convienne... Et ce n'est pas toujours facile. "Parfois, on a des exposants mécontents d'être un peu excentrés, notamment sur la place de la gare", regrette Jocelyne Pion. Qui tient toutefois à rassurer les principaux intéressés : "Une année, justement, l'un des exposants avait protesté d'être sur cette place, et au final, cette année, il m'a redemandé le même emplacement !"

L"irish wolfhound est l'un des plus grands chiens au monde - Radio France
L"irish wolfhound est l'un des plus grands chiens au monde © Radio France - Lisa Guyenne

Ulf, lui, vient d'arriver de Normandie avec sa camionnette, sa remorque... Et ses "petits" protégés. "J'ai six lévriers irlandais, c'est une race presque inconnue. C'étaient les chiens royaux auparavant, et surtout le chien de prédilection de la chasse au loup. C'est l'un des plus grands chiens au monde. Mon mâle fait 90 kg pour 1 mètre au garrot..." Alors forcément, il lui faut de la place ! 

"Le campement ne peut pas être sur la zone de démonstration", négocie-t-il avec Jocelyne Pion. La présidente se charge de trouver un emplacement convenable, et s'offre une minute pour souffler : "C'est une très grosse organisation, tout ça. On est un peu fatigué." Mais toujours souriante : "Il devrait faire beau ce week-end... Espérons que ça nous ramène beaucoup de monde !

Aller plus loin