Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Un violon de Renaud Capuçon fabriqué à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le luthier tarnais Christian Urbita a eu le privilège de concevoir un violon pour le célèbre musicien Renaud Capuçon. Un instrument d'exception, il est fruit de 45 ans de savoir-faire.

Christian Urbita estime avoir atteint l'art de faire d'excellents violons grâce à celui conçu pour Renaud Capuçon.
Christian Urbita estime avoir atteint l'art de faire d'excellents violons grâce à celui conçu pour Renaud Capuçon. © Radio France - Théo Caubel

Cordes-sur-Ciel, France

"Je lui ai donné le 13 juin à Albi, se souvient Christian Urbita. Il a mis trois coups d'archet et il a dit celui-là c'est le bon." Il y a des moments dans la vie d'un luthier qu'on n'oublie pas. Lorsque Christian Urbita propose sa dernière création au célèbre violoniste et ami Renaud Capuçon, c'est le fruit d'une vie de travail et de savoir-faire.

C'est une boutade, mais je dis que j'ai mis 45 ans à faire ce violon"

Ce n'est pas la première fois qu'il présente un de ses violons à l'artiste. Mais jusqu'à présent, il n'avait jamais accepté d'en acheter un. "Tous les 2/3 ans, il essayait un violon. Et il a toujours été juste et honnête. Il ne m'a jamais dit "oui, ça va", s'il n'était pas bien."

Un voyage à travers l'Europe

Pour concevoir ce dernier, il a traversé l'Europe pour trouver le bois idéal à sa conception. Et c'est finalement en France, dans le parc d'une abbaye qu'il fait la découverte. "Je trouve un érable et sept mètres à côté il y avait un épicéa qui poussait. Ce sont les deux essences qu'il faut pour faire un violon." 

Convaincu qu'il lui faut ces arbres, il décide de les faire couper. Il les ramène dans le Tarn à Cordes-sur-Ciel où est installé son atelier. Il construit même un hangar pour permettre à l'érable de bien sécher. Puis il le traite "avec des plantes pour le stabiliser et pour le nourrir afin qu'il ne meure pas de faim" plaisante Christian Urbita. 

Christian Urbita observe l'une des répliques de son célèbre violon. Mais celui-ci est profondément différent car il est fait pour un autre artiste.  - Radio France
Christian Urbita observe l'une des répliques de son célèbre violon. Mais celui-ci est profondément différent car il est fait pour un autre artiste. © Radio France - Théo Caubel

Mais le secret de ce violon d'exception n'est pas là. "Tout ce qui fait la différence, c'est tout ce qui ne se voit pas. Et c'est aussi le fait que je l'ai conçu pour Renaud Capuçon. C'est-à-dire que je me suis connecté, j'ai ressenti, le tour vibratoire de Renaud pour faire un instrument qui va lui correspondre." 

Un concert "magique"

L'instrument a mis trois ans à voir le jour. Il coûte entre 10 000 € et 30 000 €. Mais Renaud Capuçon n'a pas hésité à jouer avec tout de suite en concert.

"Cela a été magique. Il y avait 400 personnes qui n'étaient pas forcement des spécialistes. Mais il y avait un silence, une qualité d'écoute. Et Renaud m'a dit qu'il a pris du plaisir à jouer avec ce violon. C'était merveilleux."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu