Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un OFF en juillet prochain, pour "faire grandir" Brive Festival

mardi 3 avril 2018 à 10:38 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

En plus des concerts payants du soir, il y aura des concerts gratuits tout l'après-midi lors du prochain Brive Festival. Un programme OFF concocté avec les cafetiers du centre-ville, pour développer encore l'événement de l'été. Explications avec le directeur du festival, Stéphane Canarias.

Selon Stéphane Canarias, le Off permettra d'agrandir la jauge du In
Selon Stéphane Canarias, le Off permettra d'agrandir la jauge du In © Radio France - Philippe Graziani

Brive-la-Gaillarde, France

Brive Festival continue d'évoluer. Lors de la prochaine édition, du 20 au 23 juillet 2018, une programmation OFF sera proposée dans des bars de la ville : 36 concerts gratuits sur 4 jours pour accompagner et compléter le programme IN du soir. Un moyen de satisfaire plusieurs objectifs, pour Stéphane Canarias. Le directeur de Brive Festival était l'invité de France Bleu Limousin à 8h15 avec Philippe Graziani.

36 concerts gratuits dans les bars de la ville

Pourquoi ce OFF ? Pour doper le IN, répond en substance Stéphane Canarias ! "On cherche à faire grandir le Brive Festival", explique-t-il, et "pour nous, le développement passe aussi par un OFF entièrement gratuit dans la ville, avec les cafetiers partenaires". De quoi satisfaire le public local, offrir leur chance à de jeunes artistes, principalement néo-aquitains, et parmi lesquels des lycéens de Limoges et Brive, en cours de sélection. 

Objectif : faire grandir la jauge du IN

C'est aussi une manière de "gérer les flux de visiteurs qui viennent nombreux pour le Brive Festival et qui sont cantonnés dans la ville", en leur proposant quelque chose "de 12h à 18h, en continu, de café en café, jusqu'à l'ouverture des scènes de la Guierle. "_L'idée, c'est d'offrir quasiment 12h de musique non-stop_, et que ce soit complémentaire, avec des styles de musique qui sont moins présents dans le IN", précise Stéphane Canarias. Et au final, l'objectif reste de faire grandir la jauge du Brive Festival :  "aujourd'hui, on accueille 8.000 personnes par soir, et on veut encore grandir, tout en gardant notre ADN très familial, d'un festival urbain, plutôt chic dans la ville".