Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un festival de rock, une façon comme une autre de s'engager pour les autres

jeudi 11 avril 2019 à 6:03 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

28% des français, environ 10 millions de personnes s'engagent pour les autres. C'est ce que révèle le baromètre Le Pélerin - France Bleu publié ce jeudi. Sans surprise, c'est le secteur rural qui manque le plus de bénévoles, mais pas partout. L'exemple d'un festival de rock à Saint-Jean d'Heurs.

Le festival Saint-Jean de Roch 2018
Le festival Saint-Jean de Roch 2018 - Photo Joannes Cabannes

Saint-Jean-d'Heurs, France

C'est l'idée de quelques copains musiciens et collègues de travail. Ils veulent donner leur chance à des groupes amateurs de la région, qui ont du mal à trouver des dates pour jouer leur musique. Et comme ils répètent souvent dans le studio aménagé chez l'un d'entre eux, qui habite à Saint-Jean d'Heurs depuis quelques années, l'endroit est vite trouvé. Il y a tout ce qu'il faut pour accueillir un festival, la municipalité joue le jeu et cela permet d'apporter de l'animation dans cette petite commune de 650 habitants entre Lezoux et Thiers. 

Le premier festival (gratuit) a eu lieu en juillet 2017, avec une demi-douzaine de groupes pour une soirée de musique sous un chapiteau ouvert. Le second a eu lieu l'été dernier, sous le même format mais avec 1.500 spectateurs, plus de deux fois plus de public. Le troisième aura lieu le 20 juillet prochain. Et les organisateurs espèrent bien faire grandir petit à petit leur festival.

Une quarantaine de bénévoles le jour du festival

Des organisateurs qui ont créé une association Saint-Jean de Rock. Le noyau dur est composé de 4 à 5 personnes, mais le jour du festival, ils sont une quarantaine de bénévoles à travailler. Au départ, c'étaient des amis ou des collègues de travail mais les habitants de Saint-Jean d'Heurs sont de plus en plus nombreux à proposer un coup de main. Le festival devient un lieu d'échange, de lien avec des rencontres entre personnes qui ne se connaissaient pas forcément.

Et ce n'est qu'un début. Les idées fourmillent, avec pour commencer une tournée Saint-Jean de Rock, des concerts dans des petits salles pour aider les groupes à jouer plus souvent. Deux concerts ont déjà eu lieu et d'autres sont prévus. Il y a aussi des vidéos pleines d'imagination pour annoncer le festival (avec la complicité du maire de Saint-Jean d'Heurs), à regarder sur la page Facebook de Saint-Jean de Rock. Et beaucoup d'autres idées, encore tenues secrètes, pour faire parler du festival et de Saint-Jean d'Heurs.