Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

"Un festival très chaud" (Pierre Beyfette le président du Off d'Avignon)

vendredi 27 juillet 2018 à 15:05 Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Vaucluse

Le festival Off d'Avignon s'achève ce dimanche sous des températures caniculaires et une baisse du nombres de cartes d'abonnement vendues. L'année 2017 avait marqué un record de fréquentation qui ne sera pas battu cette année.

La conférence de presse de clôture du Festival OFF 2018
La conférence de presse de clôture du Festival OFF 2018 - Thomas O'Brien

Avignon, France

La 53e édition du festival Off se termine ce dimanche soir avec un premier bilan un peu à la baisse : 59.128 cartes d'abonnement pour le Off ont été vendues jusqu'à ce jour contre plus de 63.000 l'an passé. 2017 était une année record.  Il y a eu en revanche une hausse de plus de 13.000 places vendues à l'unité sur internet par la billetterie ticket'off, soit 46.015 places écoulées cette année contre 33.604 en 2017.

Pierre Beyffette le président du festival, résume cette édition par trois semaines "très chaudes. Nous avons subi une météo particulièrement chaude, la Coupe du monde de football, les grèves à la SNCF en début de festival et l'absence de pont pour le 14 juillet, date à laquelle il y a traditionnellement un pic de fréquentation."

Fréquentation en hausse dans de nombreux théâtres

Ces chiffres ne prennent pas encore en compte tous les tickets vendus directement par les billetterie des théâtres et qui pourraient faire de cette édition 2018 encore une très belle édition. D'autant que de nombreux théâtres interrogés annoncent déjà une fréquentation en hausse. Le théâtre Golovine, par exemple, va dépasser d'ici la fin du week-end les 11.000 spectateurs. L'an dernier, il en a accueilli 10.500 sur le festival. Même chose pour le théâtre "Isle 80" : sa salle a accueilli en moyenne une trentaine de spectateurs par spectacle. Le théatre avait programmé sept créneaux par jour avec une programmation diversifiée et triée sur le volet. La clé de la réussite, selon sa chargée culturelle. 

Le public s'est rajeuni

Le public serait de plus en plus exigeant aux dires des professionnels mais aussi plus jeune. Près de 7.000 cartes d'abonnements jeunes 12-25 ans ont été vendues ainsi que 200 en partenariat avec l'université. 

Cette édition 2018 est aussi marquée par la présence de 168 spectacles venus de l'étranger. Pierre Beyfette annonce déjà les chantiers pour l'édition 2019 : développer l'international, aller chercher de nouveaux publics notamment chez les jeunes et travailler toujours plus pour accompagner et soutenir les compagnies.