Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un film sur la vie de navetteur va être tourné dans le nord de l'Yonne au printemps

-
Par , France Bleu Auxerre

"Etre en mouvement" c'est nom du prochain film du réalisateur icaunais Eric Gravel. Il raconte l'histoire d'une mère célibataire, navetteuse, confrontée à une grève. A l'écran le personnage principal sera incarné par l'actrice Laure Calamy. Le tournage doit avoir lieu au printemps dans l'Yonne.

Eric Gravel (qui habite à Perceneige dans l'Yonne) a déjà réalisé un premier long métrage "Crash Test Aglaé" et une vingtaine de courts-métrages
Eric Gravel (qui habite à Perceneige dans l'Yonne) a déjà réalisé un premier long métrage "Crash Test Aglaé" et une vingtaine de courts-métrages -

C'est un film tout ce qu'il y a de plus icaunais qui va être tourné dans le Sénonais à partir du mois d'avril. Le réalisateur Eric Gravel, qui vit à Perceneige dans l'Yonne depuis quinze ans a décidé de parler d'un sujet qui caractérise le nord de l'Yonne :  ces milliers de travailleurs qui prennent le train chaque jour pour aller à Paris. Une histoire qui est aussi un peu la sienne.

Un réalisateur installé dans l'Yonne depuis quinze ans

Avant de s'installer dans l'Yonne, le réalisateur franco-québécois habitait Paris et voici ce qui l'a amené ici : "comme tout bon Nord-Américain qui rêve de cette maison de pierre à la campagne, je partais de Paris et avec la petite famille on cherchait à habiter une jolie maison et on a eu un coup de coeur pour cette maison dans ce petit village (ndr : Perceneige) et on s'est installé là."

L'auteur du film, lui-même navetteur

Un choix de vie qui pousse Eric Gravel à prendre régulièrement le train pour la capitale : "chaque matin où je partais pour Paris je croisais les mêmes visages. Et je me suis interrogé et j'étais en empathie avec les gens que je croisais et qui le faisait systématiquement tous les matins. Je connais des gens dans mon village qui le font et ce n'est pas toujours facile. Et j'avais envie de parler de ces rythmes de vie effrénés et de cet équilibre très fragile." 

"Le sujet de mon film parle de ces gens qui s'installent loin de Paris et font des allers-retours" - Eric Gravel, réalisateur du film "Etre en mouvement"

Grèves et gilets jaunes

Le film s'appelle "Etre en mouvement" et raconte l'histoire d'une mère célibataire navetteuse confrontée à une grève générale. "Mon scénario, j'ai commencé à l'écrire il y a deux ans", explique Eric Gravel, "avant les gilets jaunes et avant les grèves de l'automne. Je crois de toute façon que ce que je raconte va se reproduire à nouveau donc j'avais envie de parler de quelqu'un qui est justement mal représenté dans les grèves, de cette femme qui galère et qui n'a pas les moyens d'aller manifester mais pour qui c'est important qu'on manifeste pour elle."

A travers cette femme, Eric Gravel veut aussi parler de son père qui a élevé ses enfants seuls.  Un drame qui veut aussi mettre en lumière les paysages du nord de l'Yonne. A l'écran le personnage principal de "Etre en mouvement" sera incarné par l'actrice Laure Calamy (une quarantaine de films français à son actif).

Besoin d'une maison pour le tournage

"on aurait besoin d'une grande maison familiale, contemporaine et lumineuse" - Sébastien Autret, directeur de production

Pour ce tournage qui aura lieu en avril et mai, la production cherche une maison de village, d'intérieur contemporain, lumineux, avec vue sur jardin. Cuisine ouverte et grande salle de bain. La maison devra être libérée entre quatre et six semaines pour le tournage. L'utilisation de la maison dans le cadre du film donne droit à un dédommagement. Vous pouvez candidater en envoyant des photos et votre adresse à  : reperagesetreenmouvement@gmail.com

  • Yonne
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu