Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un film sur le canal du midi en tournage dans la région

lundi 2 avril 2018 à 17:05 Par Nolwenn Quioc, France Bleu Occitanie

Ce mardi débute le tournage du film "Le rêve de Naurouze", au château de Laréole en Haute-Garonne. Le film raconte l'histoire de Pierre-Paul Riquet, le bâtisseur du canal, et sa rencontre avec Colbert, le grand argentier de Louis XIV.

Le Canal du Midi, construit de 1667 à 1682 traverse l'Occitanie de Toulouse à Marseillan en 241 km.
Le Canal du Midi, construit de 1667 à 1682 traverse l'Occitanie de Toulouse à Marseillan en 241 km. © Maxppp - Max Berullier

Occitanie, France

C'est en Haute-Garonne, au château de Laréole, que débute le tournage du "Songe de Naurouze" ce mardi 3 avril. Un château  à la limite de la Haute-Garonne et du Gers, où Pierre-Paul Riquet n'est sans doute jamais allé. Pourquoi ne pas avoir choisi de commencer le tournage chez lui, au château de Bonrepos-Riquet ? Le réalisateur Jean Périssié assume ce choix : "Ce château ressemble étrangement à ce que devait être le chateau de Bonrepos-Riquet à l'époque. C'est un château à quatre tours, et il y a des douves qui encerclent une enceinte qu'il n'y a plus à Bonrepos."

Une histoire de passion, de trahison et d'affrontement entre Riquet et Colbert

L'action se déroule en 1673, alors que le canal est navigable de Naurouze à Toulouse. Riquet se prépare à une inauguration formidable en présence du roi Louis XIV. Mais au dernier moment, il apprend que le roi ne sera pas présent, et sera représenté par Colbert, son grand argentier. La rencontre entre les deux hommes sera un moment clé de la construction du canal, sur fond de passion, trahison et affrontement politique.

Une reconstitution des chantiers de l'époque

A l'époque, le Canal du Midi est le grand chantier en concurrence avec le Château de Versailles. Il va donc falloir creuser pour reconstituer ces travaux pharaoniques, explique Paul Périssié. "On va reconstituer deux chantiers de l'époque, dans l'Aude. Des municipalités et des particuliers nous ont mis des terrains à disposition. On va creuser avec quelques figurants, malheureusement on ne pourra pas en avoir des milliers" comme à l'époque.

Des centaines de figurants de la région

500 figurants de la région se sont portés volontaires, des passionnés du canal qui côtoieront son créateur, Pierre Paul Riquet incarné par l'acteur Bernard Lecoq, qui s'est pris de passion pour son personnage : "C'est l'histoire de la passion, l'histoire d'un bâtisseur. Il se lance dans cette entreprise fabuleuse et folle, j'aime beaucoup cette idée là. Le scénario va raconter la puissance de cette passion, et tous les soucis, les affres et les déceptions qu'il va connaitre."

Après Le château de Laréole, l'équipe du film se déplacera à Revel et à Saint-Ferréol dans la Montagne Noire, à Sorèze dans le Tarn, dans l'Aude, et enfin à Sète. Le tournage doit durer quatre semaines.