Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Plus de 3.000 objets à l'effigie de Tintin rassemblés par un collectionneur du Calvados

jeudi 10 janvier 2019 à 11:55 Par Marianne Yotis, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le 10 janvier 1929, les premières aventures du jeune reporter imaginé par le dessinateur belge Hergé étaient publiées dans le magazine "Le Petit Vingtième". 90 ans plus tard, il a des fans au quatre coins du monde. Dans le Calvados, Morgan Bourbon, 28 ans a rassemblé plus de 3.000 objets sur Tintin.

A Saint-Denis-de-Méré, Morgan, 28 ans a rassemblé plus de 3000 objets à l'effigie de Tintin qu'il expose dans trois pièces de la maison.
A Saint-Denis-de-Méré, Morgan, 28 ans a rassemblé plus de 3000 objets à l'effigie de Tintin qu'il expose dans trois pièces de la maison. © Radio France - Marianne Yotis

Saint-Denis-de-Méré, France

C'est à l'âge de 13 ans que Morgan découvre chez lui des bandes dessinées de Tintin. Alors que le jeune reporter fête ses 90 ans ce jeudi 10 janvier 2018, il raconte :" A l'origine il y'avait un ou deux albums de Tintin dans la maison, j'ai commencé à les lire et j'ai voulu continuer la série. Mes parents m'achetaient les BD au fur et à mesure en faisant les courses. En tout il m'a fallu deux ans pour compléter la série".

Morgan Bourbon est immédiatement captivé par les aventures du jeune reporter : "C'est vrai que Tintin a fait une multitude de pays dans  tous les continents, c'était vraiment un moyen de voyager, découvrir d'autres univers". 

Après avoir suivi le dessin animé diffusé tous les matins, il découvre en magasin les figurines sur le thème de Tintin et commence sa collection. "Quand j'étais petit dès fois on faisait des vide greniers et à chaque fois que je voyais des objets sur Tintin je demandais à mes parents de me les prendre". 

Une fois adulte, Morgan Bourbon s'inscrit sur des sites et forums de la communauté tintinophile. Grâce à internet, il peut suivre les objets mis en vente et rencontrer d'autres collectionneurs avec lesquels il échange des objets. 

Une collection qui a pris peu à peu une grosse ampleur

"Au début ça prenait une étagère, deux étagères, ensuite ça a pris une bibliothèque, puis une pièce avant de se propager à d'autres pièces". Aujourd'hui, sa collection a atteint près de 3.000 pièces, au point qu'il ne peut pas tout exposer et qu'il doit en mettre une partie au grenier. 

A court de place, il a fallu étendre le "musée" jusqu'au grenier. La mère de Morgan y a d'ailleurs placé son argentier pour mettre toute la vaisselle Tintin. - Radio France
A court de place, il a fallu étendre le "musée" jusqu'au grenier. La mère de Morgan y a d'ailleurs placé son argentier pour mettre toute la vaisselle Tintin. © Radio France - Marianne Yotis

Dans l'une des vitrines de la chambre, des objets anciens et collectors comme le visiophone qui a reçu l'oscar du jouet en 1960 et qui est "un objet mythique pour les Tintinophiles".  Des livres sur les secrets de la bande dessinée, aux jeux de société, toutes ces pièces ou presque ont été récupérées sur des sites d'enchères. 

Véritable fan de Tintin, Morgan a même réussi à se procurer un exemplaire du "Petit Vingtième" de 1938 dans lequel les premières bandes dessinées d'Hergé étaient publiées avant que les albums ne sortent. "c'est intéressant car on voit les premières versions de Tintin avant qu'elles ne soient redessinées en couleur, on découvre les origines de la BD. J'avais mis une alerte sur un site d'enchères et quand j'ai vu que c'était à un prix abordable j'ai sauté dessus".   

Dans sa chambre une vitrine pour les anciens et collectors, la plupart datent des années 50. Comme ces savons publicitaires illustrés par des vignettes de la BD - Radio France
Dans sa chambre une vitrine pour les anciens et collectors, la plupart datent des années 50. Comme ces savons publicitaires illustrés par des vignettes de la BD © Radio France - Marianne Yotis

Certains objets ont été récupérés par des relations comme la bobine de la bande annonce du film de 2011. C'est grâce à un ami lui aussi collectionneur qui a pu en récupérer deux exemplaires grâce à des contacts dans un cinéma. Morgan possède aussi des affiches de films que des personnes chargées de l'affichage dans les abribus leur ont laissées. 

En plus des figurines et des livres, beaucoup d'objets publicitaires collectés directement auprès des magasins. C'est le cas du catalogue de papier peint Tintin qu'il a demandé à un magasin après l'offre promotionnelle.

Devenu gendarme, Morgan Bourbon n'a plus beaucoup de temps pour rechercher des objets mais il continue d'en acheter à l'occasion.