Culture – Loisirs

VIDÉO - Un jet-ski électrique inventé par un Catalan

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon et France Bleu dimanche 4 septembre 2016 à 9:44

Démonstration dans le port de Saint-Cyprien
Démonstration dans le port de Saint-Cyprien © Radio France - Marion Paquet

C'est certainement une innovation inédite en France. Un jet-ski 100 % électrique. Il a été inventé par un jeune homme de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales).

Le bruit des jet-skis sur la mer Méditerranée. Ce bruit qui dérange parfois les plagistes. Cette réalité pourrait bientôt appartenir au passé sur la côte roussillonnaise, grâce à l'invention d'un jeune Cypriannais. Simon Falgaronne a 23 ans. Sa famille possède une société de location de jet-ski sur le port de Saint-Cyprien. Il est en école d'ingénieur au Pays-Basque et cela fait deux ans et demi qu'il travaille sur ce jet ski, dans le cadre de ses études. Il a crée une société, "E-motion motor" et espère commercialiser ce prototype l'été prochain.

Et la première chose qui change par rapport aux jet-skis classiques, c'est le bruit : "On entend pratiquement que le bruit de l'eau, explique l'inventeur, on enlève la pollution sonore. C'est-à-dire que quand vous êtes sur la plage en train de dormir, vous n'entendrez plus les jet qui passent au loin".

Sa discrétion n'est pas le seul argument qui a poussé Simon Falgaronne à concevoir ce jet-ski : "Le premier argument que je donne à nos futurs clients, c'est l'économie financière, puisqu'on a plus d'essence à mettre dedans, c'est des économies de plus de 4 000 euros par an et par jet quand même."

4 000 euros d'économie, c'est pour une société de location de la côte méditerranéenne. Avec l’électrique, cela ne coûterait plus que 200 euros environ par jet-ski et par an. "Un des autres avantages, c'est qu'on arrête de rejeter des hydrocarbures dans la mer ou dans l'océan," complète le Cypriannais.

Changer l'image de ce sport

Élevé dans le milieu des sports nautiques depuis toujours, Simon Falgaronne a arrêté la course de jet-ski pour se consacrer à ses études, et à un moment donné : "j'en ai eu marre de ne plus être dans le milieu du jet, dit-il, alors je me suis dit que si je ne pouvais pas faire de la course, j'allais au moins essayer d'en fabriquer".

Et pourquoi pas un électrique ? Pour changer l'image du jet-ski : "de ne plus voir ça comme quelque chose qui pollue et qui fait du bruit mais comme quelque chose avec lequel on prend du plaisir, qui ne fait pas de bruit et qui ne pollue pas, un sport plus éco-responsable".

Marion Paquet a embarqué avec Simon Falgaronne à bord de son jet ski électrique

Si vous êtes intéressés par l'invention de Simon Falgaronne, vous pouvez le contacter cette adresse : s.falgaronne@e-motion-motor.com. Il cherche notamment des investisseurs.

Partager sur :