Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un masque conçu pour les chanteurs commercialisé en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Comment chanter avec un masque ? A cette question, Bernard Keller a trouvé la réponse. Cet habitant du Pays de Retz, directeur d'une chorale à Bouaye, commercialise depuis septembre "Le Grand Masque", adapté à la pratique du chant.

Bernard Keller est le président de la chorale Les Mélodies en Retz, à Bouaye.
Bernard Keller est le président de la chorale Les Mélodies en Retz, à Bouaye. © Radio France - Marie Roussel

En Loire-Atlantique, Bernard Keller a trouvé la solution pour concilier la pratique du chant et le port du masque. Cet habitant du Pays de Retz et directeur de la chorale Mélodie en Retz, à Bouaye, commercialise depuis le mois de septembre "Le Grand Masque". Un outil suffisamment confortable pour permettre aux chanteurs de se faire plaisir, sans s'étouffer. 

Un cap, un pic, une péninsule !

L'aspect est un peu incongru, une sorte "de gros nez de clown", selon la description de Bernard Keller. "Le tissu, sous la chaleur, garde la forme arrondie même quand on respire et quand on chante." Céline Lelièvre, choriste, approuve du chef. "Cela laisse de l'aisance, contrairement aux masques chirurgicaux, qui viennent tout de suite se plaquer contre les lèvres." 

Un équipement de protection aux normes Afnor, fabriqué par une entreprise lyonnaise spécialisée dans la confection de bonnets de soutien-gorge. Depuis six mois, près de 50 000 pièces ont été vendues. "Il y a eu une grosse partie des ventes qui s'est faite jusqu'en novembre. Puis quand toutes les salles se sont fermées, les chorales se sont arrêtées, ce sont les professionnels qui ont pris le relais", poursuit Bernard Keller. Le théâtre de l'Odéon, l'opéra comique de Paris ou encore l'opéra de Lorraine font partie des clients. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess