Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un mois de juillet pas si mauvais pour le tourisme en Centre Val de Loire

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu Touraine

En Centre Val de Loire le tourisme relève la tête. Avec la crise du coronavirus, beaucoup s'attendaient à vivre un été 2020 catastrophique, mais d'après les premières tendances, ce n'est pas le cas. Parmi les grandes satisfactions : la "Loire à vélo" affiche une fréquentation de + 27 % en juillet.

la loire à vélo
la loire à vélo © Radio France

Alors que le mois de juillet est sur le point de se terminer, c'est l'heure d'un premier bilan des professionnels du tourisme en région Centre Val de Loire. Face à la crise sanitaire, ils redoutaient le pire mais les remontées du terrain des différents acteurs du secteur, sont plutôt encourageantes. Le tableau n'est pas si noir.

Tous d'abord les vacanciers ne boudent pas notre région, à commencer par les touristes étrangers. Ils représentent habituellement entre un quart et un tiers de la clientèle, selon les types d'activités. Ils sont revenus à nouveau depuis fin juin, surtout les Européens

La palme aux Belges 

"Ils sont certes moins nombreux que l'été dernier, mais ils sont là" se réjouit Marc Richet, le directeur du Comité régional du tourisme. "On retrouve notamment des Allemands, des Néerlandais, des Suisses et puis les Belges sont particulièrement nombreux, beaucoup plus que les années précédentes".

"L'envie de voyager l'emporte pour tout le monde et vu le contexte liée à l'épidémie de coronavirus, la proximité aussi. La France est une destination proche de certains de nos visiteurs étrangers et apparemment plutôt que d'aller plus loin, ces clients se disent que la destination Centre Val de Loire est tout à fait opportune cette année" ajoute le directeur du CRT.

Parmi les vacanciers Français, une majorité de franciliens

La proximité est aussi privilégiée par les vacanciers français, qui sont 35 à 40% plus nombreux que d'habitude. 

"Nous avons une recrudescence très nette de la clientèle d'Ile-de-France. Et ces touristes qui font peu de kilomètres pour venir chez nous, ont clairement envie de découvrir notre région en profondeur" explique le directeur du comité régional du tourisme. Ce que l'on observe c'est qu'ils se posent quelque part et qu'ils rayonnent autour, donc cela profite aux petits sites touristiques, qui d'ordinaire sont moins visibles".

La Loire à Vélo (photo d'illustration)
La Loire à Vélo (photo d'illustration) © Radio France - Jérémy Marillier

Parmi les grandes satisfactions : il y a la fréquentation de la Loire à vélo. "Ce ne sera peut-être pas une année record mais nous ne serons pas loin" se félicite Marc Richet après deux étés 2019 et 2018 exceptionnels. 

La Loire à vélo vole de succès en succès - Marc Richet, directeur du CRT

"Nous sommes toujours en montée sur cet itinéraire. En mai quand nous sommes sortis de la période de confinement (NB/ à partir de la mi-mai) nous étions déjà en augmentation par rapport au mois de mai de l'année précédente. Au mois de juin nous avons connu une baisse mais qui était liée à une météo pas fameuse et là en juillet nous atteignons des sommets". 

L'itinéraire de la Loire à vélo affiche une progression de +27% entre le 1er et le 26 juillet, en Centre val de Loire, un record historique a même été battu lors du week-end du 14 juillet. 

"C'est un vrai tourisme de séjour itinérant qui nous arrive et qui s'étend, cela nous rend très optimiste pour le mois d'août et pour la fin de saison" conclue Marc Richet, face à des tendances encourageantes qui devront être validées à la fin de l'été par les statistiques officielles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess