Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un nouveau loto et un jeu de grattage pour sauvegarder le patrimoine

vendredi 17 novembre 2017 à 14:24 - Mis à jour le vendredi 17 novembre 2017 à 14:51 Par Thibaut Lehut, France Bleu

La ministre de la Culture a annoncé vendredi la création d'un loto du patrimoine, destiné à trouver de nouveaux financements pour la préservation des monuments français.

En 2013, le World Monument Fund avait enregistré l'église parisienne Saint-Merri sur sa liste des monuments en péril.
En 2013, le World Monument Fund avait enregistré l'église parisienne Saint-Merri sur sa liste des monuments en péril. © Maxppp -

Le gouvernement va créer un "Loto du patrimoine" dont les recettes seront affectées à un fonds spécifique baptisé "Patrimoine en péril", a annoncé vendredi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen. Concrètement, la Française des Jeux organisera un tirage spécial, qui pourrait intervenir chaque année la veille des Journées européennes du Patrimoine, et mettra en place un nouveau jeu de grattage.

20 millions d'euros par tirage espérés

Les fonds (20 millions d'euros espérés) financeront des réhabilitations de patrimoines protégés ou non protégés. "Un quart des monuments protégés est aujourd'hui en mauvais état et 5%, soit environ 2.000 monuments, sont jugés en état de péril", a expliqué Françoise Nyssen lors d'une conférence de presse.

Le ministère de la Culture a également annoncé le lancement d'une plateforme participative "pour permettre aux citoyens de signaler des monuments en péril".

Mi-septembre, Emmanuel Macron avait confié à l'animateur de télévision Stéphane Bern une mission de six mois consistant à recenser des monuments et des bâtiments en péril en France et à réfléchir aux moyens de les rénover. Stéphane Bern devait également trouver des "financements innovants" pour restaurer les monuments en péril. Il avait évoqué cette idée d'un loto début octobre.

Le ministère a aussi annoncé la création d'un fonds de 15 millions d'euros pour la restauration du patrimoine protégé dans les petites communes de moins de 2.000 habitants. "Le budget dédié à l'entretien et à la restauration du patrimoine augmentera de 5% l'an prochain, pour être porté à 326 millions d'euros", a-t-elle par ailleurs ajouté.