Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un observatoire de la langue et de la culture provençales inauguré a Cheval-Blanc

-
Par , France Bleu Vaucluse

Après dix ans d'attente, le Collectif Provènço a inauguré ce samedi 24 octobre son Observatoire de la langue et de la culture provençales à Cheval-Blanc (Vaucluse). Le lieu doit faire rayonner le provençal et donner une nouvelle impulsion pour sa démocratisation.

Le mas Saint-Paul, à Cheval-Blanc, a été complètement rénové pour accueillir l'Observatoire
Le mas Saint-Paul, à Cheval-Blanc, a été complètement rénové pour accueillir l'Observatoire © Radio France - François Breton

Le Mas Saint-Paul à Cheval-Blanc (Vaucluse) est désormais le lieu incontournable de la langue provençale dans la région Sud Provence Alpes Côte d'Azur. Ce samedi 24 octobre, le collectif Provènço y a inauguré son Observatoire de la langue et de la culture provençales. 

L'ancienne ferme du XVIIIe siècle a été cédée gracieusement par la mairie au collectif. Après quinze mois de réhabilitation, de nombreux élus locaux du Vaucluse, mais aussi des Bouches-du Rhône ont fait le déplacement pour couper le ruban tricolore accompagné par Renaud Muselier, le président de la région Sud, principal financeur.

Les élus locaux rassemblés quelques minutes avant de découper le ruban tricolore
Les élus locaux rassemblés quelques minutes avant de découper le ruban tricolore © Radio France - François Breton

Dans ce lieu, "il y aura de l'apprentissage théâtral, musical, détaille Jean-Pierre Richard, le président du Collectif Provènço. Il y aura aussi des formations de formateurs en provençal, des ateliers de traduction et de syntaxe, parce que c'est ce qu'il y a de plus difficile à maitriser dans la langue provençale." Le lieu doit permettre de faire rayonner la culture provençale et donner une nouvelle impulsion à sa démocratisation. 

Pourquoi le Vaucluse ?

Le projet a coûté 800.000 euros et mis plus de dix ans avant de voir le jour. "On s'est installé là où on a bien voulu de nous, raconte Jean-Pierre Richard. Le Vaucluse n'est peut-être pas le département avec le plus de culture provençale. Il n'y a beaucoup de culture de la tauromachie, on porte moins le costume même si ça se démocratise. En revanche, quand on regarde le nombre du locuteurs du provençal, c'est en Vaucluse qu'on en trouve le plus !"

Pour son ouverture au public, l'observatoire présente jusqu'au 21 novembre l'exposition "Paysages animés et vie provençale aux XIXe et XXe siècles". Elle met en avant différentes peintures d'Avignon, de Marseille ou encore de Toulon, mais aussi des objets de la vie quotidienne à cette époque.

Une inauguration sous le soleil et avec vue
Une inauguration sous le soleil et avec vue © Radio France - François Breton
Choix de la station

À venir dansDanssecondess