Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un photographe corse a réalisé un documentaire sur Jean-Pierre Mocky

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu

Le photographe Jean-André Bertozzi a consacré en 2015 un documentaire de 52 minutes au cinéaste, décédé le jeudi 8 août 2019. Ce long entretien, tourné en mer, n'a été diffusé qu'une seule fois.

Le documentaire de 52 minutes a été tourné sur le ferry, entre Marseille et la Corse.
Le documentaire de 52 minutes a été tourné sur le ferry, entre Marseille et la Corse. - La Traversée Mocky

Bastia, France

"Le Mocky de la télé, j'en avais rien à faire." Les mots sont clairs, dans la lettre que Jean-André Bertozzi envoie à Jean-Pierre Mocky. Le photographe corse présente au cinéaste son projet, celui de se pencher sur la carrière d'un réalisateur qui, au premier abord, ne l'intéresse pas plus que ça. "Pour moi, c'était un personnage spectaculaire, raconte Jean-André Bertozzi. Et c'est un ami, à qui j'ai d'ailleurs dédié le documentaire, qui m'a encouragé à m'y intéresser." Le photographe laisse donc les a priori au vestiaire, avant le grand plongeon. 

L'histoire d'un rendez-vous manqué

Nous sommes en octobre 2015. Jean-Pierre Mocky est l'invité du Festival Arte Mare, à Bastia. Il doit donc arriver par le train à la gare de Marseille, où Jean-André Bertozzi l'attend. Ce dernier a prévu tout un parcours à travers la ville, pour de belles images. Mais le cinéaste rate son train. Il arrivera donc dans la soirée à Marseille, juste à temps pour prendre le ferry. Car le saviez-vous ? Jean-Pierre Mocky avait peur de l'avion, depuis un accident. Le voyage vers la Corse ne peut donc se faire qu'en bateau. Et le photographe est bien obligé de le suivre, s'il veut tourner son documentaire ! 

"Le bateau est un non-territoire. On est au milieu de nulle part. Ça l'a donc coupé de toute la sphère médiatique." - Jean-André Bertozzi

Dans l'esprit de Jean-André Bertozzi et de son entourage, l'image d'un Mocky "gonflant", "grande gueule" et "misogyne", a la peau dure. "J'ai donc mis de côté tous les a priori qu'on pouvait avoir à propos de lui. Je ne voulais m'intéresser qu'à son travail." Le cadre de tournage apparaît alors comme le lieu rêvé pour une discussion libre et "sans paillette"

Suzanne Shojaei a rencontré le photographe corse Jean-André Bertozzi, pour France Bleu RCFM.

En 52 minutes, Jean-Pierre Mocky retrace sa carrière, de ses débuts difficiles en tant qu'acteur, en passant par ses films marquants. Il évoque même un long-métrage qui n'a jamais vu le jour ! Un Drôle de Jardinier, rebaptisé Un Drôle de Président, devait être tourné cet été.

"Il s'est livré plus que d'habitude. J'ai l'impression d'un dialogue intime, comme si on offrait aux spectateurs la chance d'entendre Mocky parler réellement de cinéma." - Jean-André Bertozzi

Finalement, le documentaire La Traversée Mocky n'est diffusé qu'une seule fois à Bastia, lors de sa nomination pour le Prix du Film corse au Festival Arte Mare. Jean-André Bertozzi est actuellement en pleine négociations avec de possibles diffuseurs. Le documentaire pourrait donc être diffusé, un jour, sur une chaîne de télévision. 

Le photographe corse Jean-André Bertozzi, dans les locaux de RCFM. - Radio France
Le photographe corse Jean-André Bertozzi, dans les locaux de RCFM. © Radio France - Suzanne Shojaei