Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un Picasso ou un Di Rosa dans son salon pour dix euros par mois

jeudi 3 mai 2018 à 18:59 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

L'Artothèque de Montpellier dispose aujourd'hui d'un fonds de 7.000 estampes représentant 700 œuvres originales de plus de 160 artistes. Toutes ces œuvres sont proposées à la location pour 10 euros par mois. Mode d'emploi.

Le Sétois Hervé Di Rosa fait partie des 160 artistes présents dans l'artothèque de Montpellier (illustration)
Le Sétois Hervé Di Rosa fait partie des 160 artistes présents dans l'artothèque de Montpellier (illustration) © Maxppp -

Montpellier, France

Ça vous dirait un Combas, un Di Rosa ou un Picasso sur le mur de votre salon pour 10 euros par mois?  C'est ce que propose l'Artothèque de Montpellier : louer des œuvres d'art.  

Pas des toiles bien sûr. Mais pas des posters non plus. L'Artothèque de Montpellier dispose aujourd'hui d'un fonds de 7.000 estampes de formats et de styles différents, représentant 700 œuvres originales de plus de 160 artistes : sérigraphies par exemple, lithographies ou encore gravures, toutes numérotées et signées par l'artiste. Et encadrées.

Une procédure très simple

Pour commencer il faut s’inscrire sur le site internet de l'Artothèque, où vous trouverez la liste des documents à fournir. Ensuite, vous pourrez choisir une ou plusieurs œuvres dans le catalogue en ligne. Il vous en coûtera 10 euros par œuvre et par mois, sachant que pour être abonné de l'Artothèque, vous devrez vous engager sur trois ans, à 120 euros l'année. Il faudra aussi un chèque de caution et, obligatoirement, un logement assuré multi-risques, en cas de problème.

L'Artothèque et l'artothécaire

Pour récupérer l'oeuvre réservée et pour la rendre, vous devrez aller chez un artothécaire. Chacun est libre de changer de reproduction d’œuvre originale à tout moment.

Sur les 10 euros de location que vous aurez payés, le propriétaire de l'œuvre en reçoit 4, l'artothécaire 3 et les 3 euros restants servent aux frais de fonctionnement (site internet, transport, protection des œuvre).  

Louer et pourquoi pas acheter?

Enfin si, après avoir "essayé" une oeuvre, vous voulez l'acheter, c'est possible, 700-800 euros maximum. Ça arrive 1 fois sur 10 environ.

Les inscriptions et réservations en ligne sont ouvertes depuis ce jeudi 3 mai. Les premiers retraits auront lieu le vendredi 22 juin simultanément à Montpellier, Rodez (Aveyron) et Bagneux (Hauts-de-Seine).