Infos

Un pour tous, tous pour un, entre les trois festivals de montagne de l'automne en Isère !

Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère samedi 8 octobre 2016 à 12:51

Elus et organisateurs des festivals montagne de Fontaine, Grenoble et Autrans
Elus et organisateurs des festivals montagne de Fontaine, Grenoble et Autrans © Radio France - Véronique Saviuc

Finies les rivalités passées, Fontaine en Montagne, les Rencontres Ciné Montagne de Grenoble et le Festival International du Film de Montagne d'Autrans travaillent désormais main dans la main et communiquent ensemble sur leur programmation.

C'est avec le principe "Ensemble, on est plus fort" que les élus et les organisateurs des 3 grands rendez-vous montagne de l'agglomération grenobloise et du Vercors ont décidé, pour la première fois depuis leur création, de faire une présentation commune de leurs éditions 2016 respectives.

Véronique Saviuc a assisté à cette première présentation commune

Tous unis, mais tous différents !

C''est presque "Tous pour un et un pour tous" entre les 3 festivals de montagne de Fontaine, Grenoble et Autrans, une révolution culturelle après les concurrences du passé entre sponsors ou pour programmer certains films. Mais si les festivals travaillent ensemble, ils ne veulent pas gommer leurs différences.

Fontaine mise sur l'ouverture

Fontaine en Montagne se veut le festival dont la programmation est la plus diverse : cinéma, littérature, musique, rencontres entre alpinistes de haut niveau et pratiquants quotidiens. Ce festival qui ouvre ces deux mois autour de la montagne autour de Grenoble fête cette année ces 30 ans et donne carte blanche à des Lionel Daudet ou Christophe Moulin pour dévoiler leurs "coups de coeur".

Grenoble, le rendez-vous grand public

C'est parce que les Rencontres Ciné Montagne de Grenoble accueillent un public très large, qu'elles ont changé de lieu l'année dernière, explique Pierre Mériaux, l'élu grenoblois en charge de la montagne. Pour lui, le passage d'Alpexpo au Palais des Sports est une réussite. Et si on n'a pas retrouvé en 2015, les 20 000 entrées de 2014, c'est parce que la billetterie est devenue payante en même temps, il faut laisser au public le temps de s'habituer et que la dernière soirée, qui se tenait juste après l'attentat du Bataclan, n'a pas fait le plein comme d'habitude.

Autrans, le seul festival avec une compétition

Au Festival International du Film de Montagne d' Autrans, aux côtés du public, il y a des producteurs, des programmateurs de films dans les salles de projection, car c'est un festival avec un vrai palmarès.

"On a reçu plus de 300 documentaires, on en a sélectionné 30, au lieu de 40 d'habitude, parce qu'ils sont de plus en plus longs, de 8 à 96 minutes", explique Anne Farrer, la directrice du festival. C'est toujours très laborieux et des choix très difficiles mais les sujets sont très variés, On passe aussi bien de l'exploit sportif au film scientifique en passant par l'expérience humaine".

Un jeu en commun

Pour montrer leur volonté de travailler ensemble les 3 festivals ont lancé un jeu commun pour faire gagner des places pour l'un ou l'autre en cherchant les réponses sur leurs sites internet

Partager sur :