Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un projet de tourisme astronomique sur le site de la Tour du Viala en Lozère

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La Lozère et Alès main dans la main pour un projet de réaménagement de la Tour du Viala. Les deux collectivités veulent créer d'ici à fin 2020 une plateforme dédiée au tourisme astronomique et surfer sur le label RICE, réserve internationale de ciel étoilé détenu par le parc national des Cévennes.

Le ciel labelisée RICE du parc national des Cévennes.
Le ciel labelisée RICE du parc national des Cévennes. - Mairie d'Alès

Alès, France

La Lozère et Alès main dans la main dans le projet de réaménagement de la Tour du Viala. Les deux collectivités (avec le soutien financier de la région, du département du Gard et de l’Europe via le Feder), veulent créer d'ici à fin 2020 une plateforme  dédiée au tourisme astronomique sur la commune de Saint-Maurice-de-Ventalon, à proximité du Pont de Montvert. Alès et le conseil départemental de la Lozère veulent profiter du label RICE, (Réserve Internationale de Ciel Étoilé), attribué en août dernier pour trois ans au Parc National des Cévennes.

Le marché de l'astrotourisme a explosé en Europe

il est peu concurrentiel en France, une opportunité pour les Cévennes. D'autant que la tour du Viala est un projet clé en main comme les affectionnent les tours opérateurs. Pour un budget provisionnel de 6 à 8 Millions d'euros, Alès et Lozère participant à hauteur de 40%, les 36 hectares de l'ancienne colonie de vacances Alésienne, seront entièrement revus. 

Remise à niveau des gites, création d'une dizaine d'appart-hotel, d'une piscine-spa, salle de conférence, d'un restaurant et pour 500.000 € d'un observatoire astronomique avec deux télescopes, un réservé aux scientifiques du monde entier via la fibre optique, l'autre au grand public.  

Julien Pépi, chef de projet et Max Roustan, maire d'Alès. - Radio France
Julien Pépi, chef de projet et Max Roustan, maire d'Alès. © Radio France - Ludovic Labastrou

Reportage de Ludovic Labastrou.

Avec une fréquentation évalué à 10.000 visiteurs, on reste modeste par rapport au pic du midi, la 1ère RICE de France et ses 120.000 personnes mais les yeux sont emplis d'étoiles à la perspective des quelques 6 millions d'euros de chiffre d'affaires que génére aussi pour l'économie locale le site pyrénéen.

Max Roustan, maire LR d'Alès.

Un exemple de coupole qui devrait être installée sur le site. - Aucun(e)
Un exemple de coupole qui devrait être installée sur le site. - Mairie d'Alès.
Les mêmes téléscopes à la disposition des scientifiques et du public à la Tour du Viala. - Aucun(e)
Les mêmes téléscopes à la disposition des scientifiques et du public à la Tour du Viala. - Mairie d'Alès
Choix de la station

France Bleu