Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un retraité du Pouliguen convaincu de détenir une toile de Raphaël

mercredi 12 septembre 2018 à 3:05 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un retraité du Pouliguen détiendrait un tableau de Raphaël, le peintre italien de la Renaissance. Le septuagénaire en est en tout cas convaincu, après 37 années de recherches. Sa mère avait acheté la toile l'équivalent de 5.000 euros en 1981 dans une vente aux enchères en Ille-et-Vilaine.

A gauche, le tableau de Renaud Perragu. A droite, celui du musée d'Edimbourg, attribué à raphaël
A gauche, le tableau de Renaud Perragu. A droite, celui du musée d'Edimbourg, attribué à raphaël - Renaud Perragu

Loire-Atlantique, France

Quand il évoque son tableau, "la petite Sainte Famille au palmier", Renaud Ferragu est intarissable. En souriant, il dit qu'il représente "sa deuxième vie ". Depuis 37 ans, pas un jour où il ne consacre un moment à cette oeuvre achetée l'équivalent de 5.000 euros par sa mère en 1981 à Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine). Dès le début, cette toile qu'ils pensent être une oeuvre de l'école italienne du 17ème siècle, leur semble mystérieuse. Ils la font nettoyer et restaurer. On leur dit qu'un tableau similaire exposé à Edimbourg est attribué à Raphaël. Ils veulent en savoir plus. 

Deux toiles superposées

Médecin cardiologue en Mayenne, Renaud Ferragu demande à un collègue d'en faire une radio, et là surprise, derrière la toile de la Petite Sainte Famille se cache une autre peinture représentant une Madone. Infatigable, le médecin multiplie ses recherches, dévore des livres, rencontre des historiens, des spécialistes des peintres de la Renaissance, de Raphaël, en France et en Italie. Pour lui, certains détails ne trompent pas et représentent la signature du maître.

La radio du tableau a dévoilé un visage de Madone sous la première toile - Aucun(e)
La radio du tableau a dévoilé un visage de Madone sous la première toile - Renaud Ferragu

Le dessin des oreilles m'a passionné. Raphaël les dessine toujours de la même manière. J'ai regardé notamment dans toute les fresques de la Chambre de la Signature à Rome, les oreilles sont strictement les mêmes que sur mon tableau" - Renaud Ferragu

Renaud Ferragu a aussi fait examiner la toile par des techniques infra-rouges, a procédé à des analyses pigmentaires, examiné le moindre détail de l'oeuvre; il en conclut que le tableau a été réalisé dans l'atelier de Raphaël et en grande partie de la main du peintre au début du 16ème siècle. L'oeuvre pourrait avoir été rapportée d'Italie par le général de la Riboisière, l'un des hommes de Napoléon Bonaparte.

Au Louvre on m'a dit : vous apportez effectivement la preuve de ce que vous avancez"

Aujourd'hui, le retraité aimerait que le musée du Louvre achète le tableau, qui est à l'abri dans un coffre-fort. Il en partage la propriété avec son frère. Il souhaiterait qu'il reste en France. Renaud Ferragu ne donne pas de prix mais en 2012 un dessin de Raphaël s'est vendu à plus de 30 millions d'euros à Londres.

Le Louvre détient le dessin préparatoire de Raphaël - Aucun(e)
Le Louvre détient le dessin préparatoire de Raphaël - Renaud Ferragu