Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Festival d'Avignon 2019 : un taux de fréquentation de 95%

-
Par , France Bleu Vaucluse

C'est déjà l'heure du bilan pour le festival d'Avignon. Cette fois encore, l'engouement des spectateurs se vérifie, avec un taux de remplissage de 95% des 38 salles qui ont accueilli des spectacles, des conférences ou des lectures. Cap sur le festival 2020, dont on connaît déjà le fil rouge.

Olivier Py
Olivier Py © Maxppp - Angélique SUREL

Avignon, France

Le festival d'Avignon 2019 s'achève après près de trois semaines de pièces de théâtre, de spectacles de danse, de conférences et de lectures. Son directeur, Olivier Py, s'est exprimé à l'occasion d'une conférence de presse de clôture. Il tire de cette édition un bilan positif tant en terme de fréquentation qu'en terme de qualités des œuvres. Sur 109.493 billets mis à la vente, 106.700 ont été vendus. Autrement dit, seules 2.793 places n'ont pas trouvé preneur, soit un taux de fréquentation de 95.5%. 

Olivier Py salue les œuvres portées selon lui en triomphe par le public, à l'image de Nous, l'Europe, banquet des peuples, de Roland Auzé Outside, du russe Kirill Serebrennikov, ou encore La maison de thé, du chinois Meng Jinghui, qu'il présente comme "l'un des grands maîtres de la scène d'aujourd'hui", pourtant très mal reçu par la critique.  Cette critique est selon le directeur "complètement passée à côté d'un génie contesté". La pièce d'ouverture, Architecture, de Pascal Rambert a également été très critiquée et Olivier Py ne l'a quasiment pas mentionnée dans son bilan.  

Olivier Py rappelle que son mandat s'achève en 2021. L'année prochaine sera donc son avant-dernier festival. Il a dévoilé quel en sera le fil rouge : Eros et Thanatos, les dieux de l'amour et de la mort, "avec plus d'Eros que de Thanatos" espère-t-il. Il y sera question de passions, désir, des corps et de la mort.

Choix de la station

France Bleu