Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Un toit en chaume pour la maison des grands-parents de Martin Nadaud ?

dimanche 29 octobre 2017 à 4:47 Par Sarah Vildeuil, France Bleu Creuse

L'association Les Amis de Martin Nadaud souhaite un toit en chaume pour cette maisonnette de La Martinèche à Soubrebost. Elle aimerait que ses économies financent ces travaux avant sa dissolution, soit près de 10.000 euros. Mais la communauté de communes qui gèrent le site refuse.

La Maison Martin Nadaud, à La Martinèche, à Soubrebost
La Maison Martin Nadaud, à La Martinèche, à Soubrebost © Radio France - Boris Loumagne

Soubrebost, France

Pour la communauté de communes Ciate Bourganeuf Royère de Vassivière , il est hors de question de changer le toit en tuile pour un toit végétal si toute la maisonnette n'est pas rénovée. André Caffy, le président de l'association les Amis de Martin Nadaud ne comprend pas cette opposition. "Il est vrai qu'il y aurait peut-être des travaux annexes de maçonnerie ou d'aménagements internes à faire", reconnaît André Caffy. "Mais techniquement on peut réaliser le toit en laissant pour plus tard ces petits travaux."

La maison des grands-parents de Martin Nadaud - Aucun(e)
La maison des grands-parents de Martin Nadaud - Les Amis de Martin Nadaud

Bientôt la dissolution de l'association

Les Amis de Martin Nadaud aimeraient que ces travaux soient réalisés avant le 31 décembre 2018. Ils expliquent ce choix par la dissolution prochaine de l'association, après 40 ans à promouvoir la mémoire de l'ancien député creusois. "Là c'est nous qui sommes un peu pressés parce que notre association ne va pas survivre, elle a atteint son but", explique André Caffy. "Nous, courant 2018, il faut qu'on sache ce que l'on va faire de cet argent."

"Ce n'est pas une priorité" - Sylvain Gaudy, président de la communauté de communes

Sylvain Gaudy, le président de la communauté de communes Ciate Bourganeuf Royère de Vassivière est catégorique. Il refuse d'engager des travaux partiels. "À première vue, la mise aux normes, la réparation totale de la maisonnette coûterait au moins 80 000 euros", précise Sylvain Gaudy. "Je ne vais pas engager des travaux que pour ça et pas pour le reste, donc je refuse les 10 000 euros. Si l'association, elle, veut faire les travaux, on passe une convention les uns avec les autres, ils refont les travaux, ça ne va pas me déranger !", conclut-il.

Pour Sylvain Gaudy, l'argent de l'association pourrait plutôt servir à renforcer la communication du musée, dont la fréquentation ne cesse de diminuer. "Si Monsieur Caffy est prêt à nous donner 10 000 euros pour la promotion du site, à ce moment là pourquoi pas. Il n'est pas question de fermer définitivement ce musée bien entendu", tient à préciser le président de la collectivité. "Mais il faut qu'on réfléchisse à ce que ce site soit, j'ose le dire, plus rentable, ou du moins qu'on perde beaucoup moins d'argent et que cela profite à tout le monde. C'est de l'argent public."