Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un vaste programme de restauration de l'abbatiale Saint-Ouen débute à Rouen

Un vaste programme de restauration de l'abbatiale Saint-Ouen débute à Rouen. Une partie de la charpente et de la toiture ainsi que la façade principale de ce joyau de l'architecture gothique rayonnant vont être restaurés. Un chantier colossal à 20 millions d'euros.

L'abbatiale Saint-Ouen, un joyau de l'architecture gothique rayonnant.
L'abbatiale Saint-Ouen, un joyau de l'architecture gothique rayonnant. © Radio France - Christine Wurtz

Un vaste programme de restauration vient d'être lancé sur l'abbatiale Saint-Ouen de Rouen. L'édifice, fragilisé par les années et les intempéries, est fermé au public depuis six mois. Les travaux de conservation vont permettre de redonner tout son lustre à ce joyau du patrimoine rouennais. Dans quelques jours, les couvreurs et les charpentiers vont commencer à travailler. Il s'agit de restaurer une partie de la charpente et de la toiture du transept de l'abbatiale. La charpente, "la forêt" comme on l'appelle, "fait partie des forêts les plus exceptionnelles de France" assure Charlotte Hubert, architecte en chef des bâtiments de France, en charge de ce programme de restauration. Construite au quatorzième siècle, elle a besoin d'être en partie consolidée dans la partie nord du transept. Les tôles qui recouvrent les bras nord et sud du transept vont également être ôtées et remplacées par de l'ardoise. Ensuite, les travaux vont se concentrer sur le portail des Marmousets, et notamment sur les pierres, les sculptures, la rose et ses vitraux qui doivent être nettoyée et restaurés. Cette première phase de travaux devrait s'achever à la fin de l'année 2021. 

Une partie de la toiture et de la charpente du transept doivent être restaurées.
Une partie de la toiture et de la charpente du transept doivent être restaurées. © Radio France - Christine Wurtz

La deuxième phase des travaux concernera le massif occidental de l'abbatiale. La façade principale de l'édifice, noircie et dont les sculptures sont abîmées. Ce chantier va occuper les artisans jusqu'en 2024, date à laquelle le grand portail devrait être enfin rouvert sur la ville. Une bonne nouvelle pour l'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun, pour qui "une église ne peut pas être une porte fermée". D'ici 2024, l'abbatiale sera partiellement rouverte au public, dès le mois d'août 2021. Il y aura aussi des loges "où les tailleurs de pierre, charpentiers, ou autres métiers montreront ce qu'ils sont en train de faire" explique Elizabeth Labaye, en charge du patrimoine à la ville de Rouen. 

L'abbatiale Saint-Ouen, joyau de l'architecture gothique rayonnant.
L'abbatiale Saint-Ouen, joyau de l'architecture gothique rayonnant. © Radio France - Christine Wurtz

L'abbatiale est l'un des joyaux du patrimoine rouennais. Le seul exemple de l'architecture gothique rayonnant en Normandie. L'une des plus grandes églises de France. Aussi grande que la cathédrale de Rouen, qu'elle surpasse en élégance selon l'archevêque lui-même. Un chantier à 20 millions d'euros, financé pour moitié par la ville, la Métropole, le Département la Région et pour moitié par l'Etat dans le cadre du plan de relance. 

Ecoutez le reportage de Christine Wurtz

Choix de la station

À venir dansDanssecondess