Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une avranchinaise dénonce en musique (et sans filtre) le harcèlement de rue

-
Par , France Bleu Cotentin

Léa, originaire d’Avranches (Manche) dénonce en chanson le harcèlement dont sont victimes les femmes dans leur quotidien. Un premier single engagé et osé « Que des bites », mis en ligne sur les plus grandes plateformes musicales.

Avec son single "Que des bites" l'avranchinaise Léa dénonce le harcèlement de rue
Avec son single "Que des bites" l'avranchinaise Léa dénonce le harcèlement de rue - Martina Pronzelloth

« J’en peux plus de voir vos bites, je vais avoir une conjonctivite ». Le décor est planté. Dans cette chanson pas de tabou, pas de filtre. Léa 28 ans, originaire d’Avranches et aujourd’hui installée à Rennes, a choisi le ton de l’humour pour aborder un sujet sensible : les harcèlements sexistes dont sont victimes les femmes. 

Léa a eu le déclic deux semaines après la fin du confinement, alors que les réflexions de certains hommes repartaient de plus belle. « Il n’y a pas une journée sans qu’on m’alpague. Ce sont des sifflements ou des la miss t’es mignonne. Il y en a toujours eu, mais j’ai l’impression que plus ça va, plus c’est pire ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La jeune femme écrit cette chanson en quelques heures. Au départ, c’était simplement pour faire sourire ses proches. « Quand j’ai vu la réaction de tous mes proches, ils m’ont un peu poussé à en faire quelque chose ». 

REPORTAGE - Léa et son titre "Que des bites" pour dénoncer le harcèlement de rue

Léa trouve un studio pour l’enregistrement, une personne pour les arrangements, une autre pour la photo du single. La chanson part ensuite aux Etats-Unis pour être finalisée avant sa mise en ligne sur la plupart des plateformes de musique. « J’ai des retours extraordinaires de gens que je ne connais même pas, qui me racontent leurs histoires. Je ne me suis pas dit que j’allais sortir une musique pour me faire connaître. Je ne m’attendais à rien, du coup c’est fabuleux ». 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess