Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une Caennaise remporte le prix 2020 du Roman non publié, première édition de ce prix littéraire inédit

C'est une récompense inédite dans le monde de l'édition : le Prix du roman non publié. Créé en 2020 pour donner sa chance à des manuscrits qui ont été refusés par les maisons d'édition, il a été remporté par Marion Deshayes, une Caennaise de 37 ans, qui vit depuis un rêve éveillé.

Marion Deshayes, enseignante de 37 ans, voit son livre publié aux Editions Novice.
Marion Deshayes, enseignante de 37 ans, voit son livre publié aux Editions Novice. - © Photo personnelle de la romancière

Marion Deshayes tient un livre entre ses mains. Son livre ! "La mère et l'enfant vont bien", roman de 169 pages, dans lequel elle raconte un huis clos à la maternité entre une femme et son bébé né prématuré, et la difficulté pour qu'un lien se tisse entre les deux. Mais ce livre n'a bien failli jamais voir le jour. Ce récit, qu'elle portait en elle depuis longtemps, avait été refusé par de nombreuses maisons d'édition. Elle a tenté sa chance au concours du roman non publié et est depuis sur un petit nuage. 

Cette enseignante de 37 ans a pourtant attendu le dernier moment pour envoyer son manuscrit. "La clôture des inscriptions devait être à 17 heures et j'ai dû l'envoyer à 13 heures" se souvient-elle. Jusque là, Marion Deshayes n'avait essuyé que des refus. "Le plus dur, c'est quand on n'a pas de réponse, ou quand on reçoit des réponses beaucoup plus tard". Une maison d'édition lui a par exemple répondu un an après l'envoi. "C'était une lettre de refus type qui disait qu'ils n'avaient pas voulu tarder à me répondre...! Il vaut mieux le prendre avec le sourire."

Mais elle s'est accrochée, grâce notamment à une écrivaine, Laurence Tardieu, rencontrée sur un salon du livre à Caen. "Elle m'a donné son avis sans aucune condescendance, donc j'ai retravaillé derrière, je lui ai renvoyé mon manuscrit et là elle m'a dit que c'était plutôt pas mal, que ça lui plaisait". Les deux femmes se donnent ensuite régulièrement des nouvelles, et Marion Deshayes finit par concourir pour le prix du Roman non publié. 

Quelques mois passent. Puis le téléphone sonne. Au bout du fil, Thimothée Guillotin, fondateur des éditions Novice, qui lui annonce la nouvelle. "Au départ j'ai cru que c'était une plaisanterie, donc je l'ai fait répéter plusieurs fois !" Mais c'est bien vrai, c'est elle la lauréate.

Ce qu'on recherche explique Thimothée Guillotin, c'est un peu la pépite qui serait passée entre les radars, rappelant des précédents mémorables. "Il y a une série de tweets qui est assez amusante de J.K. Rowling (auteur à succès d'Harry Potter) qui raconte qu'elle accrochait ses lettres de refus sur son frigo et dans sa cuisine. Moi je suis convaincu qu'un texte refusé n'est pas forcément mauvais, donc on s'est dit : s'il y a une ou deux perles parmi ces textes, on va essayer de la trouver". 

Alors écrivaine ou romancière ? Marion Deshayes n'arrive pas encore vraiment à le dire. "Je dis oui, j'ai écrit un livre effectivement, mais je crois que la modestie et la pudeur m'empêchent de dire que je suis auteure". Mais son livre existe bel et bien. Il est en vente au prix de 16,90 euros et une première séance de dédicaces est prévue le 5 juin 2021 au centre culturel des Franciscaines à Deauville.

"La mère et l'enfant vont bien", 169 pages, 16,90 euros, Editions Novice.
"La mère et l'enfant vont bien", 169 pages, 16,90 euros, Editions Novice. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

"Je n'ai jamais abandonné mon rêve de voir mon roman publié un jour, c'est merveilleux" confie Marion Deshayes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess