Culture – Loisirs

Une colo interculturelle à La Bourboule

Par Solène Cressant, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 16 août 2016 à 19:18

La barrière de la langue n'est pas un problème pour ces enfants qui jouent à un jeu universel : le foot
La barrière de la langue n'est pas un problème pour ces enfants qui jouent à un jeu universel : le foot © Radio France - Solène Cressant

Partir en vacances avec des enfants éthiopiens, malgaches ou encore albanais, c'est ce que propose le Secours Populaire à La Bourboule. En tout, 40 enfants passent 10 jours dans le centre de vacances qui a accueilli, il a 70 ans, la toute première colonie de vacances de l'association caritative.

Partir en vacances avec des enfants éthiopiens, malgaches ou encore albanais, c'est ce que propose le Secours Populaire à La Bourboule. En tout, 40 enfants passent 10 jours dans le centre de vacances qui a accueilli, il a 70 ans, la toute première colonie de vacances de l'association caritative.

Cette colonie, appelée "Copains du monde", a commencé mardi 16 août dernier, et au premier abord, c'est une colo comme les autres.

Un grand pas vers la tolérance

Au programme: jeux, rando en montagne, parc d'attraction... Sauf qu'ici, les enfants viennent de Clermont-Ferrand, mais aussi d'Ethiopie, de Madagascar ou encore d'Albanie. Ce qui plait beaucoup à Corentin, âgé de 10 ans. "C'est pas comme les autres colo, parce qu'ici, il y a des enfants d'autres pays et c'est bien parce qu'on se fait des nouveaux copains".

Parmi ses nouveaux copains il y a Nathan, 14 ans, en plein match de foot. Il vient d'Addis Abeba la capitale de l'Ethiopie, c'est la première fois qu'il voyage aussi loin. "Pour moi c'est très important de rencontrer des enfants d'autres nationalités, raconte-t-il en anglais. En grandissant, on va mieux comprendre leur langue, leurs croyances, leur religion, on saura comment agir ou comment ne pas agir. En fait, ça développe le respect mutuel et ça renforce les amitiés."

Le respect, la tolérance c'est bien le but de cette colo mutliculturelle comme explique Marie Bodin, coordinatrice du mouvement Copains du monde: "Tout en s'amusant, les enfants tissent des liens solidaires et ça passe par l'amitié, ni plus ni moins. C'est aussi une ouverture sur le monde, c'est la tolérance et la solidarité, tout simplement".

Reportage. "On se fait des nouveaux copains" Corentin, 10 ans

S'amuser et profiter des vacance restent  les maîtres mots du séjour dont tous repartiront, c'est une certitude, changés et grandis.

Il existe 17 colos de ce type en France, les colos "Copains du Monde".

A la Bourboule, les enfants préparent un spectacle interculturel que vous pourrez voir au casino le 20 août prochain en première partie d'un concert autour des Beattles. L'entrée est à 10 euros.