Culture – Loisirs

Une course à pied avec son chien

Par Solène Cressant, France Bleu Gard Lozère dimanche 19 mars 2017 à 20:16

Une centaine de joggeur se sont élancés avec leur fidèle compagnon
Une centaine de joggeur se sont élancés avec leur fidèle compagnon © Radio France - SC

C'est un sport de plus en plus tendance : la course canine ! Ce dimanche à Vauvert, l'association Canicross a organisé une compétition mêlant homme et animal. Près de 160 personnes ont participé entre la course en VTT, à pieds ou en trottinette.

La course canine attire de plus en plus de monde. A Vauvert, environ 160 personnes ont fait du sport sous le soleil ce dimanche en compagnie de leur de leur toutou, de vrais athlètes à quatre pattes.

Sur la ligne de départ, tous les chiens aboient plus forts les uns que les autres, excités de s'élancer à toute allure. Ils sont tenus serrés par leurs maîtres et au moment du départ, c'est langue pendante et à fond qu'ils partent.

Estelle court avec Iris, sa chienne qu'elle entraîne comme une sportive de haut niveau "on ne les nourrit pas avant une course pour éviter qu'ils soient barbouillé et on fait très attention à leurs coussinets"

Estelle et son setter anglais vont s'élancer pour 6 kilomètres  - Radio France
Estelle et son setter anglais vont s'élancer pour 6 kilomètres © Radio France - SC

Et pour les petits bobos avant ou après une course, on peut aussi envoyer son fidèle compagnon chez l'ostéopathe ! Pomme Chaveroche de Luca exerce à Nîmes et elle l'assure "les chiens aussi ont parfois besoin d'être manipulés, ce sont des athlètes avec simplement plus de pattes !"

Ce qui attire ces maîtres à faire du sport avec leur animal c'est l'osmose que crée la course entre eux, un vrai travail d'équipe. Mais c''est un sport très technique avec des règles, alors pour les faire respecter, il y a un juge. "La règle numéro 1, c'est de respecter le chien, de ne pas le faire souffrir. Dans une course, il ne faut jamais que le chien soit derrière, c'est interdit".

Des grands, des frisés, des dodus, mais aussi des petits il n'y a pas de race discriminée dans la course canine.

Six kilomètres plus tard, maîtres et toutous finissent par se ressembler : tous les deux ont la langue qui pend !

Mais seul le chien a droit à un petit bain d'eau fraiche et surtout de gros câlins.

Les caresses de félicitations après la course VTT - Radio France
Les caresses de félicitations après la course VTT © Radio France - SC