Culture – Loisirs

Une "dictée ludique" à Tours pour jouer avec la langue française

Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine dimanche 19 mars 2017 à 19:03

Jean-Pierre Colignon dicte son texte.
Jean-Pierre Colignon dicte son texte. © Radio France - Adèle Bossard

S'amuser avec... de la grammaire et de l'orthographe ! À Tours, 70 personnes, dont une vingtaine d'enfants, ont participé ce samedi à une dictée ludique organisée par l'association de Défense de la langue française en Touraine.

À l'occasion de la semaine de la langue française et de la francophonie, l'antenne tourangelle de l'association Défense de la langue française organisait hier sa 13ème dictée ludique à Tours. Et ce n'est pas n'importe quelle dictée, ce sont quatre paragraphes soigneusement pensés par Jean-Pierre Colignon, ancien chef des correcteurs du journal Le Monde. Aujourd'hui, il lit ses textes dans toute la France. Chacun comporte des pièges, bien sûr, mais on vient aussi pour les jeux de mots... "Dégoût et des couleurs", "vers solitaire", "l'avis en rose", "pas railleur", "Raimbault, dont il ne faut pas chercher des traces vers l'Aisne"...

Particularité cette année : une vingtaine de collégiens a participé. Certains sont même venus entre copains, pour le plaisir. Et chez les plus âgés, on a ressorti sa trousse et son plus beau stylo plume avec un certain plaisir ! Guy et Marie-Thérèse, retraités, reviennent chaque année. "Je trouve que c'est un peu se remettre en question, dit Marie-Thérèse. On élargit son vocabulaire, la construction, la syntaxe, ce n'est que du positif. Et puis il faut sauvegarder notre belle langue". Unamour de la langue française qu'on retrouve chez Philippe Le Pape, le président de l'association de Défense de la langue française en Touraine : "On essaie de faire savourer la langue française, les accords du participe passé avec le verbe avoir, quelques subjonctifs, toutes les choses qui caractérisent notre langue vivante... Vivante parce qu'elle change, elle évolue, elle a de nouveaux morts et une orthographe qui évolue à travers les siècles. C'est important d'avoir une langue évolutive tout en gardant des règles et sans tomber dans l'anarchie".

Retour à l'école pour des dizaines de Tourangeaux. - Radio France
Retour à l'école pour des dizaines de Tourangeaux. © Radio France - Adèle Bossard

Et comme entrée en matière de la dictée, les membres de l'association tourangelle de défense de la langue française ont projeté ce sketch joué par des Québecois, qui a provoqué de nombreux rires dans la salle... :