Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Une étudiante lyonnaise remporte le prix 2017 de la nouvelle George Sand

samedi 25 novembre 2017 à 19:43 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Laurine Thizy doctorante en sciences sociales à Lyon remporte le premier prix au concours 2017 de la nouvelle George Sand remis ce samedi à Déols dans l'Indre.

Le joli logo du prix de la nouvelle George Sand
Le joli logo du prix de la nouvelle George Sand - Copyright page facebook du concours

Déols, France

C'est un très beau prix littéraire et il est berrichon. Le prix de la nouvelle George Sand récompense chaque année de jeunes écrivaines ou auteures en devenir pour la qualité de leurs nouvelles. Ce prix a été créé en 2004 pour rendre hommage à George Sand - auteure du XIXe siècle qui a vécu en Berry - et à son oeuvre littéraire. Il vise à "promouvoir la langue française et à faire émerger de nouveaux talents littéraires féminins".

Retour sur les lieux de l'enfance

La douzième édition du concours avait pour thème cette année : "En chemin". C'est une jeune femme de 26 ans qui remporte le 1er prix : Laurine Thizy doctorante en sciences sociales à Lyon, pour sa nouvelle de huit pages, intitulée "Revenir", l'histoire d'un jeune homme qui revient sur les lieux de son enfance en Eure-et-Loire, comme un retour aux sources emprunt de nostalgie. "Je voulais raconter comment on revient chez soi après en être parti de façon très violente en coupant tout contact", raconte la lauréate.

Le prix de la jeune plume est décerné à Rose Vu Hong, jeune lycéenne de 15 ans originaire de La Colle-sur-Loup près de Nice, pour sa nouvelle baptisée "Autostoppeuse". Deux autres prix ont également été remis : le prix de la francophonie à une auteure belge (Elodie Schalenbourg pour "Traversées") et celui de la ville de Déols à une écrivaine de Villefranche-sur-Saône, dans le Rhône (Sylvie Callet pour "Retour aux sources").

Beau succès de l'édition 2017

Cette année encore le concours a connu une belle réussite. "Nous avons reçu 267 candidatures du monde entier, c'est un peu moins que l'année dernière mais c'est quasiment le double de ce que nous avions eu les années précédentes (...) et il y a de plus en plus de nouvelles qui viennent de l'étranger, écrites par des femmes en Français mais qui vivent au Japon, Australie, au Maghreb ou en Amérique latine" explique Annie Hugon, présidente de l'APCI nouvelle George Sand, l'association organisatrice du concours, et ancienne professeur de Français au Lycée Jean Giraudoux de Châteauroux.

La lauréate remporte un chèque de 1.000 euros et verra sa nouvelle publiée dans un recueil d'ici la fin de l'année aux éditions L'Harmattan, l'un des partenaires du Prix avec l'entreprise Piaulet. Le livre compilera également les textes des trois autres prix (d'une valeur de 300 euros) ainsi que quatre autres nouvelles du concours sélectionnées par le jury pour leur qualité.