Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une exposition exceptionnelle sur David Bowie s'ouvre à Brive

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu
Brive-la-Gaillarde, France

Quatre mois après la disparition de l'icône Britannique de la musique, une exposition lui est dédiée à partir de ce mardi matin à Brive. "David Bowie & friends" est la présentation d'objets personnels et inédits accumulés par le Corrézien Philippe Auliac, photographe officiel de Bowie.

David Bowie and friends, du 10 mai au 27 juin à la médiathèque de Brive
David Bowie and friends, du 10 mai au 27 juin à la médiathèque de Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

C'est une exposition à la fois exceptionnelle et inédite qui s'ouvre à partir de ce mardi matin à la médiathèque de Brive et jusqu'au samedi 25 juin. "David Bowie and friends" se dévoile quatre mois, jour pour jour, après la mort de l'icone britannique de la musique le 10 janvier 2016. C'est son photographe officiel pendant 40 ans (1976-2016), le Corrézien Philippe Auliac, qui met à disposition ses archives personnelles.

Le retour de Bowie à Londres en 1976 : le cliché du salut nazi

Vinyles, cassettes, disques, photos avec ses amis Mick Jagger, Paul McCartney, Iggy Pop, Lou Reed, Bob Dylan : une multitude d'objets inédits est à découvrir à la médiathèque de Brive. Il y a, notamment, le premier cliché de David Bowie capturé par Philippe Auliac en 1976. "Je rencontre Bowie et Iggy Pop le matin", raconte le photographe Corrézien, "on fait le voyage en train de Paris à Londres. Et, à Londres, je dois immortaliser la première photo du retour de Bowie en Angleterre où il n'était venu depuis trois ans." Une photo qui entrera dans la légende. "C'est la fameuse photo où on dit qu'il a fait le salut nazi quelques secondes après. Il veut saluer le public, il lève la main en l'air. Donc moi, j'envoie une rafale. Là, vous voyez la première photo. Mais, celle qui a été publiée dans la presse, c'est celle où il a la main levée, où on a dit "Bowie fait le salut nazi à la gare Victoria". Il saluait le public. Ceci étant, il en a joué. Parce qu'il avait dit, à l'époque, que l'Angleterre était en pays en perdition et qu'il faudrait bien un gouvernement d'extrême droite dont il ferait un bon premier ministre. Mais, c'était une de ses provocations, comme il avait dit qu'il était homosexuel."

Bowie de retour à Londres en 1976
Bowie de retour à Londres en 1976 © Radio France - Nicolas Blanzat

Le Stylophone de "Space Oddity" !

Autre objet exceptionnel, et petit trésor de cette exposition, c'est le Stylophone. Il s'agit d'un petit appareil électronique sur lequel on frotte un stylet. C'est, en fait, le premier mini-synthétiseur qui a existé à la fin des années 60 sur lequel Bowie a composé "Space Oddity". Il est là, à Brive ! Mais, plutôt que de poursuivre votre lecture, il faut écouter ses sonorités dans le reportage ci-dessous.

Le stylophone sur lequel Bowie a composé "Space Oddity" est à Brive !

Philippe Auliac tient le Stylophone sur lequel Bowie a composé Space Oddity
Philippe Auliac tient le Stylophone sur lequel Bowie a composé Space Oddity © Radio France - Nicolas Blanzat
Photo de l'ultime concert de Bowie, c'était à Lille en 2003
Photo de l'ultime concert de Bowie, c'était à Lille en 2003 © Radio France - Nicolas Blanzat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess