Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Une grande braderie pour clôturer les Floralies

-
Par , France Bleu Loire Océan

Une grande braderie de plantes a été organisée ce lundi matin à la Beaujoire, au lendemain de la clôture des Floralies. Les participants ont vendu à prix cassés leurs fleurs, plantes et arbustes à des acheteurs et passionnés de jardin venus nombreux pour profiter des rabais.

Le public s'est rendu au Parc des expositions de la Beaujoire parfois équipé de brouettes, pour récupérer le maximum de plantes.
Le public s'est rendu au Parc des expositions de la Beaujoire parfois équipé de brouettes, pour récupérer le maximum de plantes. © Radio France - Flore Catala

Nantes, France

Les Floralies, c'est terminé ! Mais avant que tout ne soit remballé, le Parc des Expositions de la Beaujoire se change en un marché aux fleurs géant. Les créateurs bradent les plantes qui ont servi à leurs installations, pour le plus grand bonheur des passionnés de jardin.

Des prix cassés

Autour des stands, les participants dépotent les fleurs et les arbustes pour les vendre au public à des prix attractifs. Les acheteurs peuvent trouver des orchidées à cinq euros, des lots de fleurs à dix, ou des arbres à soixante. En moyenne, c'est un rabais d'au moins 30% par rapport aux prix habituels, d'après Gérald, paysagiste : "Vous pouvez acheter ce que vous voulez, même les arbres, à très bon marché. Il y a de tout, pour tout le monde".

Une grande braderie pour ne rien jeter

Cette grande braderie permet aux créateurs et fleuristes de se décharger de leurs stocks de plantes, sans avoir à les jeter. Les fleurs et arbres peuvent avoir une seconde vie dans les jardins et intérieurs des particuliers. Ceux qui ne trouvent pas acheteurs sont répartis entre les participants des Floralies, ou tout simplement donnés à des pépinières, où ils pourront être replantés.

Les stands des Floralies sans leurs fleurs après les ventes. - Radio France
Les stands des Floralies sans leurs fleurs après les ventes. © Radio France - Flore Catala

"Ça nous fait un petit pincement au cœur, on a passé un moment fort avec les collègues et c'est une aventure qui s'arrête. Mais l'échange avec les acheteurs est toujours sympa, on croise même quelques clients" - Murielle, fleuriste aux Floralies.

Après 12 jours d'exposition, les fleurs sont encore en bon état, grâce au soin des jardiniers, paysagistes et fleuristes, qui ont régulièrement arrosé les plantes durant toute la durée de l'événement. Durant la vente, ils veillent à conseiller précisément les acheteurs pour leur passer le relais.

"En leur donnant un petit peu d'eau, un petit peu d'amour, et d'engrais, on peut les faire revivre" - Christelle, acheteuse à la braderie.

En plus des fleurs, le public peut repartir avec des fruits et légumes bradés par les maraîchers, mais aussi des éléments de décor. Dans le hall 1, dédié au thème de l'enfance et de l'insouciance, plusieurs personnes repartent ainsi avec des sucres d'orge ou des champignons colorés en plastique, pour décorer leurs jardins. Pour Gérald, malgré tout, "c'est un petit peu des Floralies qui continue".

Des visiteurs quittent le Parc des expositions les bras chargés de plantes. - Radio France
Des visiteurs quittent le Parc des expositions les bras chargés de plantes. © Radio France - Flore Catala