Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Insolite : Une locomotive à vapeur en gare de Nantes

dimanche 14 octobre 2018 à 4:12 Par François Breton, France Bleu Loire Océan

La locomotive à vapeur Pacific 231 stationnait en gare de Nantes hier, avant d'effectuer le trajet jusqu'au Croisic ce dimanche. Elle a attiré de nombreux passionnés mais aussi des curieux venus découvrir cet engin presque centenaire.

La locomotive Pacific 231 a attiré de nombreux curieux à la gare de Nantes
La locomotive Pacific 231 a attiré de nombreux curieux à la gare de Nantes © Radio France - François Breton

Nantes, France

À l'avant de la Pacific 231, une quarantaine de personnes attend patiemment pour accéder au poste de pilotage de la locomotive. Par groupe de cinq, les visiteurs grimpent sur la plate-forme. Là-haut, il fait chaud à cause du foyer où brûle le charbon. Il faut trois personnes pour faire fonctionner la locomotive : deux chauffeurs qui alimentent le foyer en combustible et un mécanicien qui gère la vapeur et la vitesse du train.

L'engin appartient au Pacific Vapor Club, une association normande qui l'a sauvé de la ferraille en 1973, avant de le remettre totalement en état de marche. Vingt-cinq bénévoles l'accompagnent pour ce weekend sur ses terres natales. La Pacific 231 a été construite à l'usine des Batignolles en 1922.

Les roues impressionnantes de la Pacific 231 - Radio France
Les roues impressionnantes de la Pacific 231 © Radio France - François Breton

Sur les quais, on prend en photo sous tous les angles la bête d'une centaine de tonnes. Marie-Reine, 75 ans, se rappelle bien des trains à vapeurs. Son père était chef de gare alors elle passait ses journées à les observer : "Je regardais les mécaniciens chargés le charbon et j'adorais voir le lâcher de vapeur. Avant de démarrer, ils la lâchaient et il y en avait partout !"

Des nostalgiques, et des néophytes

Parmi les visiteurs, il y a aussi des familles venus par curiosité voir la locomotive. Comme David accompagné de sa compagne et de ses deux enfants. "C'est génial, confie-t-il. Quand on découvre la loco, on découvre ses gigantesques roues, un bruit différent... Tout ça évoque une période qu'on ne connaissait pas."

Le Pacific Vapor Club fait rouler la locomotive avec des voitures de première et seconde classe d'époque - Radio France
Le Pacific Vapor Club fait rouler la locomotive avec des voitures de première et seconde classe d'époque © Radio France - François Breton

La venue de la locomotive coïncide avec l'anniversaire de son dernier trajet officiel, le 29 septembre 1968.  Il s'était déroulé sur la ligne Le Croisic-Nantes. Cinquante ans après, 280 chanceux vont pouvoir (re)vivre cette expérience puisque la locomotive effectue ce dimanche un aller-retour sur le même trajet.  Une manière de célébrer sa fin de carrière !