Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Une maison de retraite ardennaise pour chevaux lance un appel pour sauver Tina

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Depuis 15 ans, à Warcq, des particuliers recueillent bénévolement des chevaux en fin de carrière pour leur éviter l'abattoir ou l'euthanasie et leur offrir une retraite paisible. Pour la première fois, ils lancent un appel aux dons pour soigner Tina, une jument de 13 ans.

Betty a récupéré Tina voilà 10 ans
Betty a récupéré Tina voilà 10 ans © Radio France - Alexandre Blanc

Warcq, France

Depuis 15 ans, la propriétaire d'un corps de ferme à la Grange au Bois, sur la commune ardennaise de Warcq, met à disposition ses écuries du 15ème siècle pour éviter que des chevaux en fin de carrière ne partent à l'abattoir ou ne soient euthanasiés. Huit bénévoles s'occupent quotidiennement des 13 pensionnaires de l'Ecurie du vieux moulin. Des agriculteurs leur prêtent des pâtures. 

Parmi les pensionnaires, une ponette retraitée d'un centre équestre et le poulain qu'elle a eue depuis, deux ânes, un ancien cheval d'attelage âgé de 26 ans et plusieurs anciens compétiteurs qui faisaient du saut d'obstacle

Il faut 1500 euros pour Tina

Tina, elle, a été récupérée chez un particulier voilà 10 ans. La jument de race ardennaise souffre d'une arthrose dégénérative au coude. Elle marche difficilement et trotte en boîtant. "Un coude en moins, c'est difficile pour une jument de 900 kilos", compatit Betty Joffin, qui s'occupe de l'animal. 

L'arthrose ne se soigne pas mais un traitement existe pour soulager Tina et lui permettre de prolonger ses jours sans qu'elle ne souffre : l'IRAP. Des cellules-souches sont prélevées, centrifugées et réinjectées. Coût du remède (de cheval) : 1500 euros

Betty, malgré ses 600 euros de revenus mensuels, a déjà déboursé plus de 1000 euros par an pour soigner sa jument. Elle ne peut pas aller au-delà. D'où l'idée de lancer une cagnotte en ligne (https://www.leetchi.com/c/sauvez-tina). En 15 ans, l'Ecurie du vieux moulin a sauvé une vingtaine de chevaux. Et c'est son premier appel à l'aide

Choix de la station

France Bleu