Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une nouvelle page s'ouvre au château de Haroué

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Si le château reste la propriété de la famille de Beauvau-Craon qui le possède depuis le XVIIIe siècle, le château d'Haroué sera exploité à partir du mois de juin par le centre des monuments nationaux. Un opérateur qui pourra "professionnaliser" l'accueil du public.

Le château d'Haroué sera désormais exploité par le centre des monuments nationaux
Le château d'Haroué sera désormais exploité par le centre des monuments nationaux © Maxppp - Cédric Jacquot

Une nouvelle ère va débuter au château d'Haroué en Meurthe-et-Moselle, ce chef d'oeuvre du XVIIIe siècle aux 365 fenêtres, 52 cheminées, 12 tours et quatre ponts. A partir du mois de juin prochain, l'accueil du public ne sera plus géré par la famille de Beauvau-Craon qui en est propriétaire depuis sa construction entre 1720 et 1729 mais par le Centre des Monuments Nationaux (CMN), qui exploite par exemple l'Arc de Triomphe, le château de Vincennes ou encore les tours de la Cathédrale de Reims. Une convention de partenariat vient d'être signée entre la famille de Beauvau-Craon et le CMN avec l'accord du ministère de la Culture.

"Il faut être professionnel"

Concrètement, dès le mois de juin, sous réserves des règles sanitaires, le CMN proposera des visites guidées au public "du rez-de-chaussée et du premier étage de l’aile centrale du château, ainsi qu’une partie du parc". Le "Chambord lorrain" restera habité par la princesse Minnie de Beauvau-Craon. Les propriétaires seront accompagnés par le CMN dans leur politique de restauration des lieux. C'est la première fois qu'un château privé passe sous gestion publique en France. C'est un soulagement pour Minnie de Beauvau-Craon jointe par France Bleu Lorraine : 

"Ca a été 34 années merveilleuses mais en 34 ans, il s'est passé beaucoup de choses. J'ai notamment pris de l'âge. Il faut savoir reconnaître qu'il faut maintenant être professionnel. Je suis très honoré que le catalogue se retrouve aux côtés de l'Arc de Triomphe, de l'hôtel de la Marine ou de la Villa Kérylos."

Dès le mois de juin, le château devrait recevoir un concert du festival de Froville.

Haroué sous la neige
Haroué sous la neige © Radio France - Jérôme Prod'homme

Haroué, une première qui pourrait en inspirer d'autres ?

Une expérimentation qui pourrait en inspirer d'autres tant la question de la sauvegarde du patrimoine se pose pour de nouvelles générations de propriétaires, explique Philippe Bélaval, le président du centre des monuments nationaux : 

"On le constate lors de sauts de génération. Quand les personnes qui se sont occupées d'un monument vieillissent, la question revient : que se passera-t-il plus tard ? Mes enfants voudront-ils ou pourront-ils s'en occuper ? C'est ce qui crée une menace pour l'intégrité d'un grand nombre de monuments. Peut-être que les résultats de cette expérimentation que nous tentons grâce à la confiance des propriétaires inspireront d'autres démarches."

Le CMN ambitionne de recevoir chaque année 10 000 visiteurs et de créer un cercle vertueux qui pourrait permettre de financer plus facilement la restauration et la conservation du château.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess