Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Une nouvelle plongée dans les coulisses des entreprises et artisans de l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Les réservations pour la 12e édition de "Secrets de fabrique" débutent ce jeudi 23 mai. 62 entreprises ou artisans ouvrent leurs portes au grand public. Les organisateurs espèrent dépasser la barre des 2 000 visiteurs.

Florence Jousse confectionne des chapeaux dans son atelier à Châteauroux. Elle va proposer plusieurs visites.
Florence Jousse confectionne des chapeaux dans son atelier à Châteauroux. Elle va proposer plusieurs visites. © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

Du 14 juin au 20 septembre, 62 entreprises ou artisans de l'Indre vont accueillir les visiteurs qui le souhaitent. C'est la 12e édition de "Secrets de fabrique", dont les réservations commencent ce jeudi. L'usine Zodiac à Issoudun, le barrage EDF à Eguzon, l'atelier de rénovation de vitraux à La Châtre, la caserne de pompiers à Châteauroux, ou encore les locaux de votre radio préférée France Bleu Berry : le choix est large. 

"On plonge les gens au cœur de l'entreprise pour qu'ils découvrent le savoir-faire local et en parlent autour d'eux", se félicite Marc Fleuret, président de l'Agence de développement touristique de l'Indre. Il espère dépasser la barre des 2 000 organisateurs pour la première fois. Un objectif possible, car la saison touristique a bien débuté depuis le mois d'avril.

Mettre en valeur le savoir-faire local 

Les chefs d'entreprises sont de plus en plus demandeurs pour participer à l'opération. "Il y a des fabrications et des savoir-faire méconnus. Et puis, _cela peut susciter des vocations_. La principale des difficultés en ce moment, c'est le recrutement. Ça peut permettre, pourquoi pas, de trouver un bon profil", souligne Jérôme Gernais, président de la CCI de l'Indre. "Avant, il fallait qu'on aille chercher les chefs d'entreprise. Aujourd'hui, le bouche à oreille fonctionne entre eux et ils viennent vers nous", confirme Marc Fleuret.

Florence Jousse va ouvrir son atelier castelroussin où elle confectionne des chapeaux. "Cela permet d'avoir de la visibilité. Nous sommes des passionnés mais on ne sait pas se vendre. Alors c'est l'occasion de montrer ce qu'on sait faire", explique-t-elle.