Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Une Pescalune atypique à Lunel

-
Par , France Bleu Hérault

Malgré le coronavirus, la ville de Lunel (Hérault) a maintenu sa Pescalune, la fête annuelle autour des chevaux et des taureaux. La fête qui a débuté samedi se termine mercredi , elle va durer moitié moins de temps que d'habitude et les animations se concentrent dans les arènes.

Spectacle avec des chevaux dans les arènes de Lunel
Spectacle avec des chevaux dans les arènes de Lunel © Radio France - Sébastien Garnier

Le coronavirus n'a pas eu raison de la fête de Lunel autour des chevaux et des taureaux. La ville a décidé de maintenir une Pescalune "atypique". Rien à voir avec ce qui se fait d'habitude : pas d'abrivados ou de bandidos dans les rues,  pas de lâcher des 100 chevaux, le spectacle est uniquement dans les arènes  et les bars ne peuvent pas accueillir autant de monde que d'ordinaire.  

Ce dimanche  deux spectacles sont proposés :  un rodéo américain et un spectacle gratuit autour du cheval avec la manade Lafon dans des arènes clairsemées. 

"On est content de voir une paire de taureaux. Beaucoup de villages ont annulé leur fête, ici ils ont maintenu un peu d'animations c'est mieux que rien."

Réactions de spectateurs dans les arènes

Baisse de chiffre d'affaire dans les bars et restaurants

Après le show direction le cours Gabriel Péri dans le centre ville ou se situent les bars et restaurants, une peña met l'ambiance, mais là encore, il y a moins de monde que d'habitude. Le protocole sanitaire est strict : obligation de servir le client a table.

"Il a fallu nous adapter, on ne peut pas servir au comptoir. Un diction dit apéro assis apéro fini on ne gagnera pas autant d'argent que d'habitude et c'est moins convivial que les années passées mais on a la chance de conserver notre Pescalune c'est déjà bien." Willy Adrian  le patron du bar National et du restaurant le N  

Willy Adrian patron du bar le National et le restaurant le N

La Pescalune se termine mercredi, elle va durer cinq jours, moitié moins que d'habitude. 

Reportage de Sébastien Garnier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess