Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une photographe orléanaise, Géraldine Aresteanu, expose ses photos au Salon de l'Agriculture, à Paris

-
Par , France Bleu Orléans

Une photographe orléanaise, Géraldine Aresteanu, a réalisé l'exposition "Agriculteur, le jour et la nuit" qui est présentée au Salon de l'Agriculture à Paris du 22 février au 1er mars. Et à l'origine du projet une démarche originale : passer 24 heures non-stop aux côtés des agriculteurs.

Géraldine Aresteanu, la photographe orléanaise, devant les affiches pour son exposition dans le métro parisien.
Géraldine Aresteanu, la photographe orléanaise, devant les affiches pour son exposition dans le métro parisien. - Géraldine Aresteanu

Il y a un peu plus d'un an, quand le groupe coopératif français Invivo l'a contacté pour lui proposer de faire l'exposition photos de la 57e édition du Salon de l'Agriculture, la photographe Orléanaise, Géraldine Aresteanu, a d'abord hésité : "je voulais être sûre d'avoir carte blanche et de pouvoir photographier les agriculteurs que je voulais. Quand Invivo m'assuré que c'était le cas, j'ai commencé à réfléchir au projet." 

Le projet "24 heures"

C'est alors posée la question de savoir ce que signifie être agriculteur raconte la photographe au micro de France Bleu Orléans. "Je me suis dis très simplement : "c'est quoi être agriculteur ?". Et j'ai réalisé que c'était le travail d'une vie bien souvent, alors mon projet des 24 heures que j'avais entamé il y a 5 ans m'est venu assez naturellement. J'ai donc décidé de le proposer à Invivo". En effet, depuis 2014, Géraldine Aresteanu a lancé le projet intitulé "24 heures" et dont le principe est simple : passer 24 heures dans la vie d'une personne anonyme ou célèbre, pour la photographier. 

12 agriculteurs de la France entière

Après avoir proposé ce projet, Géraldine Aresteanu a sillonné les routes de France pendant 1 ans pour photographier douze agriculteurs. "J'ai choisi les agriculteurs qui me touchaient quand on me parlait d'eux. Bien sûr mon travail n'est pas exhaustif, je n'ai pris en photo que douze agriculteurs parmi les milliers qui travaillent en France, mais j'espère montrer aux gens qui ils sont, ce qu'ils font. Alors que l'opinion publique est assez violente envers eux, j'aimerais qu'elle comprenne un peu mieux."

Une famille loirétaine dans l'exposition 

L'une des photos de Paul-Henri Leluc prise par Géraldine Aresteanu au domaine de Faronville, dans le Loiret.
L'une des photos de Paul-Henri Leluc prise par Géraldine Aresteanu au domaine de Faronville, dans le Loiret. - Geraldine Aresteanu

Dans son exploitation du domaine de Faronville, près d'Outarville, Paul-Henri Leluc possède une exploitation de 250 hectares et cultive des céréales, des pommes de terres et distille sa production depuis peu pour en faire de la Vodka. Et lorsque la photographe lui a proposé de participer au projet, il a accepté pour une raison : "je trouvais la démarche des 24 heures intéressante, le fait de rester plusieurs heures pour nous photographier permet de nous voir au naturel. Au bout de quelques heures on oublie qu'elle est là." 

Là, on voit mon métier d'agriculteur, entre tradition et modernité

Paul-Henri Leluc pris en photo par Géraldine Aresteanu dans son domaine de Faronville, dans le Loiret.
Paul-Henri Leluc pris en photo par Géraldine Aresteanu dans son domaine de Faronville, dans le Loiret. - Géraldine Aresteanu

Et d'ajouter : "j'ai particulièrement apprécié les photos sur lesquelles on voit mes enfants et moi dans les champs de pommes de terres pendant la récolte. Là on voit mon métier d'agriculteur, entre tradition et modernité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess