Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Une plaque de rue en breton : une première à Nantes

jeudi 26 janvier 2017 à 18:49 Par Pascal Roche, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Une première plaque de rue bilingue (français-breton) a été dévoilée jeudi à Nantes, il s'agit de la rue du Château dans le centre historique.

La première plaque de rue bilingue français-breton de la ville de Nantes
La première plaque de rue bilingue français-breton de la ville de Nantes - ville de Nantes

Nantes, France

La première plaque bilingue (français-breton) a été dévoilée ce jeudi dans le coeur historique de Nantes, c'est la première étape du développement d'une signalétique bretonne dans la capitale historique (et non administrative) de la Bretagne. Sur le mur d'un immeuble une plaque bleue désigne désormais la rue du Château en même temps que Straed ar C'hastell. La mention en français est séparée par un trait de la mention en breton.

Des plaques en deux langues dans tout le coeur historique

Les passants étaient partagés jeudi après-midi en découvrant cette nouvelle plaque de rue, mais globalement ils apprécient l'initiative, "ça fait un peu bizarre mais c'est sympa", commentait une dame. "Au moins on sait comment s'écrit le mot château en breton !", plaisantait un jeune homme.

D'autres plaques de rues en deux langues seront posées dans le quartier Bouffay, qui est le coeur historique de la ville, ainsi que dans les rues situées autour des écoles bilingues, selon le conseiller municipal chargé de la diversité linguistique, Pierre-Emmanuel Marais.