Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une saison estivale en demi-teinte pour le parc d'attraction vosgien de Fraispertuis

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Après une ouverture tardive le 12 juillet dernier, pour cause de coronavirus, le parc à thème vosgien de Fraispertuis réalise une saison estivale en demi-teinte. 130 000 visiteurs au lieu des 280 000 enregistrés l'année dernière à la même époque. Une fréquentation volontairement réduite de moitié.

Parc à thème de Fraispertuis
Parc à thème de Fraispertuis © Radio France - Hervé Toutain

"La billeterie couvre tout juste les frais de personnel et d'entretien, en terme comptable c'est une année nulle". Patrice Fleurent estime avoir évité le pire, mais s'inquiète pour l'avenir. Les projets et investissements ont été suspendus. "Pour 2021 je n'ai aucune visibilité" souligne le patron du parc.

Du 12 juillet dernier, date tardive d'ouverture, à la fin septembre, 130 000 visiteurs ont été accueillis au lieu des 280 000 enregistrés à la même période l'année dernière. Une fréquentation volontairement diminuée de moitié pour assurer le confort et la sécurité de tous.    

La mise en place d'un protocole sanitaire très strict a pesé sur l'équilibre financier. 400 000 euros dépensés pendant les deux mois d'activité. Distributeurs de gel hydroalcoolique, masques et location de chapiteaux pour les personnels, dont 350 saisonniers dont les contrats ont été maintenus. 

Pour préparer malgré tout l'avenir et d'abord la prochaine saison, Patrice Fleurent envisage de recourir à un prêt garanti par l'Etat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess