Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une toile classique défigurée par un restaurateur d'art en Espagne

-
Par , France Bleu

Après le scandale de l'Ecce Homo en 2012, et celle de la statue de Saint George en 2019, une nouvelle oeuvre d'art vient d'être défigurée en Espagne : une toile du 17e siècle de Murillo représentant le visage de la Vierge Marie. La faute à une restauration ratée.

La "restauration" de l'oeuvre s'est faite en trois étapes, avec la version finale en bas à droite.
La "restauration" de l'oeuvre s'est faite en trois étapes, avec la version finale en bas à droite. - Collage/capture écran The Guardian

Les dégâts pourraient être irréversibles d'après des experts espagnols : une toile du maître Bartolomé Esteban Murillo représentant l'Immaculée Conception a été proprement défigurée après une "restauration" en plusieurs étapes. 

Après le scandale de la restauration de l'Ecce Homo en 2012, dans une église de Borja, là-aussi en Espagne, puis celle d'une statue de Saint George, l’Association des conservateurs-restaurateurs d’Espagne s'insurge. 

Un rafraîchissement qui coûte cher

La copie de cette oeuvre du 17e siècle était un peu abîmé, et son propriétaire, un collectionneur d'art originaire de Valence a voulu la faire rafraîchir par un professionnel. Il s'agissait d'un simple nettoyage de la toile... mais l'opération, facturé 1200 euros, s'avère catastrophique :

Modifier la loi pour protéger le patrimoine

L'association professionnelle espagnole des restaurateurs demandent désormais au gouvernement espagnol de modifier la réglementation en vigueur : aujourd'hui, la loi permet à des particuliers sans formation de réaliser des restaurations. Contacté par le journal britannique The Gardian, Fernando Carrera, professeur à l'École galicienne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel, et ancien président de l'association s'insurge : 

Pouvez-vous imaginer que n'importe qui soit autorisé à opérer sur d'autres personnes? Ou quelqu'un autorisé à vendre des médicaments sans licence de pharmacien ?

Selon lui, de nombreuses autres œuvres subiraient le même sort chaque jour en Espagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu