Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Une toile du Caravage découverte dans un grenier toulousain bientôt vendue aux enchères à Toulouse

lundi 7 janvier 2019 à 20:53 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie et France Bleu

Le tableau avait été découvert en 2014 sous le toit d'une grande demeure de la région toulousaine. Expertisée comme étant "Judith décapitant Holopherne" du peintre italien Le Caravage, la toile sera vendue en mai ou juin prochain aux enchères à Toulouse. L'Etat a renoncé à l'acheter.

"La flagellation du Christ", autre oeuvre du Caravage
"La flagellation du Christ", autre oeuvre du Caravage © Maxppp - Jean-Michel Mart

Haute-Garonne, France

Ce n'est pas tous les jours qu'on découvre un tableau de maître dans son grenier. Et pourtant, c'est ce qui est arrivé à des Haut-garonnais presque par hasard en 2014. Ils ont trouvé un tableau sous le toit de leur grande demeure située dans la région toulousaine en voulant réparer une fuite d'eau. Après deux années d'analyses, l'expert français Eric Turquin, a expliqué que c'était bien une "oeuvre authentique" du Caravage, le grand peintre italien du 17e siècle. Une oeuvre qui coûterait 120 millions d'euros et qui représente une scène de la bible, Judith décapitant Holopherne. 

L'Etat avait 30 mois pour s'en porter acquéreur

La toile ne rejoindra pas les collections françaises et devrait être vendue aux enchères au printemps à Toulouse, a révélé Artprice, société experte du marché de l'art, à la fin du printemps, après une tournée à l'étranger pour la présenter. L'État avait classé en 2016 la toile trésor national, empêchant sa vente à l'étranger jusqu'en novembre dernier. Le délai de 30 mois étant écoulé sans que l'État ait décidé de l'acheter, l’oeuvre peut donc être vendue librement sur le marché. 

Une autre toile "Judith et Holopherne" du Caravage de 1598 existe déjà. Si les deux tableaux ne se ressemblent guère, la peinture toulousaine, une huile de 144 sur 173 cm, paraît proche d'une oeuvre de Louis Finson, peintre flamand travaillant à Naples, connu pour avoir fait des copies de toiles du Caravage. Le manque de certitude sur l'authenticité ou la valeur marchande élevée (120 millions d'euros) pourraient expliquer le manque d'entrain de l'Etat à s'en porter acquéreur.