Culture – Loisirs

UT4M : un père et son fils se lancent dans l'aventure en famille

Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère mardi 16 août 2016 à 17:00

Philippe et Hugo, pose dans le jardin familial à Seyssinet, en fond le Moucherotte, qu'ils graviront vendredi
Philippe et Hugo, pose dans le jardin familial à Seyssinet, en fond le Moucherotte, qu'ils graviront vendredi © Radio France

Mercredi, c'est le début de l'UT4M, l'Ultra Tour des 4 massifs. Un classique pour les amateurs de trail, avec les magnifiques paysages de l'Oisans, du Vercors, de la Chartreuse, et de Belledonne. Parmi les 2.000 participants : Philippe et Hugo, père et fils, tentent l'aventure en famille.

Leur sac est déjà prêt. À l'intérieur, on trouve des vêtements de pluie, une gourde, une couverture de survie et quelques victuailles en cas de pépin. Le matériel demandé par l'organisation en somme. Les coureurs sont prêts, comme les autres, autant mentalement que physiquement. Mais eux courront ensemble. Entre père et fils.

Philippe et Hugo : "cette course est spéciale pour nous"

Ils ont décidé de participer au à l'Ultra Tour des 4 massifs en décembre dernier. Depuis longtemps, ils voulaient courir ensemble sur plusieurs jours. L'UT4M, les massifs isérois, sont un terrain idéal pour ces deux Isérois. Philippe, 62 ans, fait du trail depuis plus de vingt ans. Pour lui, un tel effort c'est beaucoup de préparation, une charge importante à cet âge, même s'il est en parfaite forme. Il a pu prendre le temps de se préparer.

Le traçage est déjà présent à Grenoble, notamment sur le pont piéton enjambant l'Isère. - Radio France
Le traçage est déjà présent à Grenoble, notamment sur le pont piéton enjambant l'Isère. © Radio France

Plus compliqué pour son fils, ingénieur à Paris. Concilier vie conjugale, travail, et vingt heures de sport par semaine représentaient un challenge. Mais il l'a relevé, "content que ça soit fini", et "excité de débuter la course".

Quand on a une moitié c'est compliqué, c'est une organisation à la minute. J'ai réussi à m'arranger pour ne pas que ça déborde trop sur ma vie privée, mais je n'ai pas eu une minute à moi, j'étais tout le temps en train de faire quelque chose, sauf quand je dormais" - Hugo, le fils, sort de huit mois de surmenage.

Les deux prendront le départ ensemble mercredi, un symbole puisque l'anniversaire d'Hugo aura lieu durant la course. Quatre jours à partager avec son père, "la boucle est bouclée après 15 ans de passion commune", pour le fils. Philippe, lui, se rappelle encore quand, il y a 14 ans, son fils avait voulu courir dans une descente à Chamrousse. Le début d'une passion.

L'UT4M ne sera certainement pas une fin, mais restera marqué dans la mémoire des deux hommes et des deux femmes de la famille, la mère et la fille, au bord des chemins pour encourager les fous de trail.

Notre reportage avec le père et le fils.