Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Vacances en Indre-et-Loire : la valse des arrivées et des départs s'accélère dans les campings

-
Par , France Bleu Touraine

Les touristes juillétistes et aoûtiens se succèdent à la Ville aux Dames, près de Tours, au camping des Acacias. Les mobiles homes plaisent particulièrement ces dernières années.

Le camping des Acacias enchaîne les arrivées et les départs depuis mi juillet
Le camping des Acacias enchaîne les arrivées et les départs depuis mi juillet © Radio France - Manon Derdevet

Ville-aux-Dames, France

Les vacanciers ont posé leurs valises en Touraine. En voiture, en train ou en caravane, les touristes aoûtiens arrivent nombreux tandis que les juillétistes cèdent leur place.

Ce ballet implique mécaniquement beaucoup de travail dans les campings notamment. Une formule qui séduit de plus en plus de Français. 

Au camping des Acacias à la Ville-aux-dames, les journées sont bien chargées. "Le matin les gens doivent partir au plus tard à midi et les arrivées commencent à partir de 14h" explique Virginia qui a l'habitude de gérer cette période très mouvementée de l'année. "Il faut ranger, nettoyer et regarder si tout est opérationnel : les ventilateurs, la vaisselle, tout pour les nouveaux clients qui arrivent", poursuit la réceptionniste.

"C'est le coup d'envoi de la saison", Frédéric Wiard gérant du camping

Le camping compte 40 mobiles homes pour 88 emplacements. En ce moment pour le gérant depuis 10 ans Frédéric Wiart, c'est un période cruciale. "C'est le coup d'envoi de la saison ! Toutes les équipes sont en ordre pour ranger et tout remettre pour la semaine à venir" raconte-t-il.

Il y a également du travail en cuisine car le restaurant affiche complet depuis plusieurs soirs. "On se lève plus tôt, on prévoit en plus grosse quantité et lors des soirs les plus animés on prend une personne en plus pour se mettre en place", détaille l'un des cuisinier. 

Une cadence qui devrait encore s'accélérer au mois d'août.

Les goûts des campeurs en pleine mutation

Selon le gérant du camping Frédéric Wiart, les habitudes des campeurs changent depuis plusieurs années. "On a énormément de succès avec les mobiles homes dans la région. Les gens cherchent un peu de confort dans les campings", constate le patron qui va même faire construire huit nouveaux mobile homes entre cette année et l'année prochaine pour répondre à la demande. Selon lui, "ces logements ont tous les équipements d'un logement moderne et les campeurs ont toute l'intimité pour passer de bonnes vacances."

"On a tous les attraits des châteaux de la Loire mais aussi l'aspect naturel de la région et une situation géographique centrale" Frédéric Wiart.

Frédéric Wiart constate également que le profil des campeurs change. "On touche toute la population" selon lui. Des vacances moins chères et plus "proches de la nature" également analyse le gérant. 

Les campings d'Indre-et-Loire sont particulièrement attractifs selon lui. "On a tous les attraits des châteaux de la Loire mais aussi l'aspect naturel de la région et une situation géographique centrale. Cela permet de passer simplement un week-end ou de partir en vacances pas très loin. Les gens n'ont plus à faire mille kilomètres sur une journée pour aller en villégiature" constate Frédéric Wiart.

Frédéric Wiart, le gérant du camping des Acacias à la Ville-aux-Dames décrit les nouvelles habitudes des campeurs

Moins d'Anglais mais des Espagnols qui viennent découvrir la Touraine

Depuis le vote du Brexit en Grande-Bretagne, les touristes Anglais se font de plus en plus rares selon le gérant du camping. "ll y a trois ans, ils venaient nombreux au restaurant et consommaient beaucoup mais maintenant on en voit très peu" constate-t-il. 

Les Hollandais aussi sont moins nombreux selon lui. Ils préfèrent rester plus au nord de la France où les températures sont tout aussi clémentes depuis deux ans selon le gérant. 

En revanche depuis quelques années, il constate une arrivée importante d'Espagnols. "Ils viennent ici pour chercher un peu de fraîcheur là où nous, on a déjà trop chaud" ironise Frédéric Wiart.

Choix de la station

France Bleu