Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Valence : Folimage pose ses cartons dans le Palais consulaire

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Cet ancien bâtiment, inoccupé depuis une vingtaine d'années, accueillera une centaine de salariés du studio d’animation Folimage dans les prochains jours.

Le Palais consulaire était inoccupé depuis une vingtaine d'années
Le Palais consulaire était inoccupé depuis une vingtaine d'années © Radio France - François Breton

Valence, France

Les premiers cartons sont arrivés la semaine dernière. Même si tout n'est pas encore là, Pierre Méloni s'y voit déjà. "Ici, il y aura l'accueil, et là la salle de réunion, explique-t-il en pointant du doigt deux espaces à l'entrée du Palais consulaire. Tout l'administratif sera au rendez-de-chaussé et à l'entre-sol. Et puis ensuite il y aura les plateaux pour les graphistes." 

Le déménagement se prépare depuis presque un an. Il a fallu faire des travaux pour réhabiliter le Palais consulaire, splendide bâtiment des années 1920, inoccupé depuis une vingtaine d'années. "On a repeint toutes les salles, construit des terrasses, des courettes", poursuit le directeur. 

100 salariés

Lui et le président de Folimage, Reginald de Guillebon, ont flashé sur le bâtiment. "On est tombé amoureux du bâtiment, de son histoire, son architecture. Et puis, on trouvait ça très intéressant, pour nous et pour les équipes, d'être implanté au cœur de Valence", se rappelle Pierre Méloni.

Les derniers cartons devraient arrivés d'ici ce vendredi dans le bâtiment. Une centaine de personnes y travailleront. Les équipes commenceront à s'installer à partir de la semaine prochaine dans le centre-ville.