Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Vallée d'Aspe : un accès sécurisé du Fort du Portalet au chemin de la Mâture

jeudi 13 septembre 2018 à 19:45 Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn

Le Fort du Portalet et le chemin de la Mâture seront bientôt reliés par une passerelle. Le projet lancé en 2016 aboutira fin 2020. C'est un projet européen transfrontalier qui permettra aux pèlerins d'emprunter en toute sécurité "la voie Arles Aragon" qui passe par la vallée d'Aspe.

Le cheminement piéton entre le parking et le Fort du Portalet sera fixé sous la nationale 134
Le cheminement piéton entre le parking et le Fort du Portalet sera fixé sous la nationale 134

Oloron-Sainte-Marie, France

Plus de 50 000 pèlerins transitent tous les ans par la vallée d'Aspe, sans compter les randonneurs classiques. Tous se heurtent à la même difficulté, le passage du Fort du Portalet. Les pèlerins souhaitent rejoindre la fameuse "voie d'Arles", le GR653, et les randonneurs le GR10 qui emprunte le chemin de la Mâture. C'est pour répondre à ces besoins, qu'est né ce projet de franchissement transfrontalier, baptisé "poctefa". Plusieurs hypothèses ont été envisagées pour relier le Fort du Portalet au chemin de la Mâture, au dessus des gorges du Sescoué. La plus spectaculaire étant une passerelle suspendue, longue de 200 mètres, à grande hauteur. 

Le projet le plus spectaculaire, la passerelle à grande hauteur, n'a pas été retenu.  - Aucun(e)
Le projet le plus spectaculaire, la passerelle à grande hauteur, n'a pas été retenu.

Fini la passerelle à grande hauteur, un ouvrage plus accessible sera construit

Cette passerelle à grande hauteur avait plusieurs inconvénients : elle transformait radicalement le paysage, elle était difficilement accessible à tous , car il fallait grimper en haut du fort et du chemin de la Mâture pour y accéder. Et puis le dénivelé était important et les risques d'éboulement au niveau du chemin de la Mâture sont réels, il aurait fallu installer des dispositifs de protection. 

Il y aura bien une passerelle suspendue, mais au niveau du premier lacet qui monte au Fort du Portalet. Elle sera longue d'une cinquantaine de mètres, et à une cinquantaine de mètres au dessus du Sescoué, elle accédera à un plateau, côté Mâture, qui est pour l'instant dissimulé par la végétation. Un ancien sentier permettra ensuite de rejoindre le chemin de la Mâture. 

La passerelle ira du premier lacet du fort du Portalet au plateau caché par les arbres, en contrebas du chemin de la mâture - Radio France
La passerelle ira du premier lacet du fort du Portalet au plateau caché par les arbres, en contrebas du chemin de la mâture © Radio France - Marie line Napias

Joseph Andueza, l'architecte en charge du projet

Pour aller d'Urdos au Fort du Portalet, un chemin sécurisé

Le cheminement piéton - Aucun(e)
Le cheminement piéton

Ce chemin  ne sera pas défiguré, il ne va pas devenir le mont Saint-Michel - Pierre Gaillard, président du comité départemental de la randonnée

"C'est trop dangereux, le verrou du Portalet explique le président du comité départemental de la randonnée, Pierre Gaillard. Il y a 500 camions par jour. Avec ce projet, on va enfin pouvoir faire sauter ce verrou et partir en Espagne. Je trouve que ce projet est très beau parce qu'il préserve l'authenticité, l'historique du chemin de la Mâture. Ce chemin  ne sera pas défiguré, il ne va pas devenir le mont Saint-Michel"

Le Fort accueille actuellement 4000 visiteurs par an, le cheminement sécurisé permettra d'en accueillir beaucoup plus. 

Pierre Gaillard, président du comité départemental de la randonnée

Un vrai projet transfrontalier entre la Nouvelle-Aquitaine, le Béarn et l'Aragon

L'enveloppe globale est de 4 millions d'euros. L’Europe en finance 1,4 million. Le reste se répartit entre le gouvernement d'Aragon, la mairie de Canfranc, la région Nouvelle-Aquitaine, le département des Pyrénées-Atlantiques, la communauté de communes du Haut-Béarn. 

La réalisation de cette passerelle est aussi le coup d'envoi d'autres travaux comme la réhabilitation de l'auberge des pèlerins de Canfranc, une signalétique conjointe sur le chemin de part et d'autre de la frontière et la création d'un centre d'accueil et d'information jacquaire à Canfranc. 

Pour ne pas perdre les fonds européens, le chantier doit démarrer début 2020, pour une ouverture de la passerelle et des cheminements piétons fin 2020