Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : la nouvelle renommée du château de Commequiers, grâce au Loto du Patrimoine

-
Par , France Bleu Loire Océan

A l'occasion des journées du patrimoine, beaucoup de visiteurs sont attendus dans le parc du château médiéval de Commequiers près de Challans en Vendée. Le site a été un des premiers à bénéficier des retombées financières du Loto du Patrimoine lancé par Stéphane Bern.

Les travaux du château de Commequiers ont débuté.
Les travaux du château de Commequiers ont débuté. - Mairie de Commequiers

A l'occasion des 37e journées européennes du patrimoine, 353 animations sont annoncées en Loire-Atlantique et 161 en Vendée. 

La mairie de Commequiers, au sud de Challans, attend beaucoup de monde dans le parc de son château médiéval. Le site a été un des premiers à bénéficier du Loto du Patrimoine de Stéphane Bern. C'était il y a deux ans, en mars 2018 et depuis les travaux ont grandement avancés.

Huit tours à rénover

Des travaux qui sont bien visibles de l'extérieur. Le château médiéval de Commequiers a huit tours, c'est d'ailleurs ce qui le rend remarquable. Des tours qui ont besoin d'être consolidées, il faut refaire les joints entre les pierres pour éviter que l'eau ne s'infiltre. Deux ans après le loto du patrimoine, et les 55 000 euros que cela a rapporté, les travaux avancent :  deux tours et une courtine - la muraille qui les relie - sont sécurisées. Mais le jeu à gratter a aussi fait la renommée du château, la DRAC qui ne finance que les édifices classés, a accepté de contribuer aux travaux à hauteur de 40%, grâce à "l'effet Bern" reconnaît le maire. Philippe Moreau, qui se réjouit aussi de voir que les visites dans le parc du château sont en hausse :

Le loto du patrimoine nous a permis de nous faire connaître et de lancer le projet de restauration du château. On dit merci monsieur Bern, et merci aussi à l'équipe de l'association des amis du vieux château

Choix de la station

À venir dansDanssecondess