Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Vendée : le Grand Palace, 2ème cinéma le plus innovant de France

mardi 3 octobre 2017 à 5:00 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan

Le Centre National du Cinéma vient de désigner le Grand Palace aux Sables d'Olonne comme étant le deuxième cinéma le plus innovant en France. Ce prix récompense l'action menée en faveur des scolaires et le fonctionnement de la régie publicitaire du cinéma sablais.

Le Grand Palace va s'agrandir avec deux salles supplémentaires, et une capacité totale de 1 400 sièges
Le Grand Palace va s'agrandir avec deux salles supplémentaires, et une capacité totale de 1 400 sièges - Le Grand Palace

Les Sables-d'Olonne, France

Le Centre National du Cinéma a dévoilé la semaine dernière le palmarès de la 2ème édition du Prix de la Salle Innovante. Composé de professionnels comme Bérénice Bejo ou Cédric Klapisch, le jury a décerné une mention spéciale au Grand Palace. Le cinéma des Sables d'Olonne est récompensé pour l'originalité de sa stratégie de communication et le financement solidaire des séances jeune public.

4200 scolaires accueillis cette année

Ce prix de l'innovation vient récompenser une idée sortie de l'esprit du gérant, François Lesuisse. Avec son équipe, il a mis en place un système permettant de financer le transport des écoles du secteur pour les inciter à venir au cinéma. Le Grand Palace propose aux spectateurs d'acheter une affiche de film pour 20€. L'argent récolté permet de financer les trajets en car pour les écoles du secteur. "Les écoles ont des budgets limités. Ce qui pose problème, ce n'est pas d'acheter des tickets d'entrée, mais de financer le déplacement en car", explique François Lesuisse, chiffres à l'appui: "pour une école de l'agglomération sablaise, une sortie en car coûte 44€, et le tarif passe à 120€ pour les écoles situées hors de l'agglomération". Autrement dit, la vente de deux affiches permet de transporter une cinquantaine d'élèves jusqu'au cinéma. Grâce à ce système, le Grand Palace a déjà accueilli 4 200 scolaires cette année.

Les annonceurs transformés en ambassadeurs

Le CNC a également récompensé la politique originale du cinéma sablais en matière de régie publicitaire. Pour les annonces locales, François Lesuisse a imaginé une nouvelle manière de travailler avec les annonceurs. Il leur offre l'exclusivité dans leur domaine : sur les écrans sablais, vous ne verrez qu'un seul coiffeur, un seul supermarché, un seul concessionnaire automobile. En échange, les annonceurs ont une obligation : organiser un événement par an au sein du cinéma. La plupart du temps, cela consiste à privatiser une salle à l'occasion d'une avant-première. L'annonceur achète toutes les places de la salle, pour les offrir à ses clients, fournisseurs et autres partenaires. "Au lieu de se contenter de diffuser des spots sur nos écrans, les annonceurs s'approprient le cinéma, et le font vivre, ils en deviennent ainsi des ambassadeurs", explique François Lesuisse, avant de résumer sa philosophie : "tout seul, on va plus vite... mais à plusieurs, on va plus loin !" Le cinéma accueille également 15 à 20 équipes de film par an. Si on y ajoute les soirées organisées par les annonceurs locaux, le Grand Palace peut se targuer de proposer en moyenne un événement tous les trois jours, tout au long de l'année.

Et le succès est au rendez-vous, comme le confirme les chiffres de fréquentation : le Grand Palace attirait 135 000 spectateurs annuels en 2013, contre 220 000 cette année. Et comme François Lesuisse n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers, il annonce la construction de deux nouvelles salles de 200 et 300 places. Une fois le chantier bouclé, le Grand Placae disposera alors de 1 400 fauteuils.