Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

L'Hermione dans le Port de Bastia pour sa première en Corse

samedi 28 avril 2018 à 8:59 Par Christophe Giudicelli et Hélène Battini, France Bleu RCFM

La réplique de la célèbre frégate française empruntée par le marquis de La Fayette en 1780, pour prêter main forte aux insurgés américains alors en lutte pour l'indépendance fait escale dans le port de Bastia du 27 au 29 Avril.

L'hermione dans le port de Bastia en Avril 2018
L'hermione dans le port de Bastia en Avril 2018 © Radio France - Alicia Brunini

Bastia, France

Partie le 30 Janvier dernier de son port d’attache de Rochefort en Charente-Maritime, l’Hermione a depuis fait escale au Portugal, à Tanger, Barcelone ou encore Marseille. Elle sera vendredi dans le port de commerce de Bastia. 

L’Hermione, un navire emblématique reconstruit...presque comme à l'identique

Construite en 1778 à Rochefort sur les rives de la Charente, l'originale faisait partie d'une flotte de 4 frégates avec « la courageuse », « la concorde » et « la fée ». Avant de rejoindre Boston en 1780 et permettre au jeune major général de la Fayette d'annoncer l'arrivée des renforts français au général Washington, avant de sombré dans un port de Loire-Atlantique en 1793.

L'hermione dans le port de Bastia avril 2018 - Radio France
L'hermione dans le port de Bastia avril 2018 © Radio France - Alicia Brunini

En 1997 l'association Hermione La Fayette s'est lancée dans la reconstruction de ce bâtiment de 65 mètres de long, de 2000 mètres carrés de voilures et 20km de cordages. Il s'agit de la plus grande réplique françaises de frégate naviguant, quelques modifications ont bien sûr été apportées pour qu'elle puisse naviguer avec les normes de navigation actuelles, nous dit son Yann Carrioux son commandant: "On est obligé d'avoir des moteurs pour rentrer dans le port, des radars aussi, et du confort moderne, on ne mange plus du lard salé, on a une cuisine moderne pour nourrir 85 personnes par jour" 

Yann Carrioux commandant de l'Hermione

35 coups de vent depuis le début du voyage

Voyager dans la réplique de l'Hermione n'est pas de tout repos pour son commandant Yann Carrioux: "Le premier bateau était construit pour 200 personnes et nous on doit le gérer, le maîtriser avec 80 personnes dont 15 seulement qui sont des marins professionnels. On a eu une série de coups de vent jusqu’à 2 par jours, on a encaissé jusqu’à force 8, des vagues de 10 mètres. on a eu quelques petites avaries à bord et même des blessés légers, ça permet aussi de tester le bateau dans des conditions extrêmes".

Yann Courrioux le Commandant de l'Hermione: un vent de force 8

Un voyage de 4 mois et des jeunes formés pour assister les 16 membres d’équipage.

Pour permettre à la frégate de naviguer dans de bonnes conditions, 16 membres d’équipage mais aussi 300 jeunes, ont spécialement été formés, nous dit Bruno Gravellier de l'association Hermione Lafayette: "Il y a trois critères pour être sélectionné, _la passion, encore la passion et enthousiasme_, ce n'est pas les critères nautiques, on apprend sur le tas, on des personnes qui n'avaient jamais vu un bateau avant de monter à bord" Ces "gabiers" sont issus de 34 nationalités différentes, toutes issues des pays de la francophonie. Ils se relaieront par tranche de 56 durant les quatre mois que dure le voyage.

L'Hermione à Bastia: le reportage d'Hélène Battini

Un voyage à 2 million d’euros

Faire fonctionner et naviguer la réplique de l’Hermione pour son voyage en Méditerranée a un coût, 2 millions d’euros. Pour cela, les villes d’accueils sont misent à contribution. La ville de Bastia a dû débourser la somme de 80.000 euros pour recevoir l’Hermione dans son port. Une frégate qui  est visitable à condition de posséder un billet d’accès. 

L'hermione dans le port de Bastia: le reportage d'Hélène Battini