Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO | Des collégiens de Laval partent en Chine avec leurs robots écolos !

-
Par , France Bleu Mayenne

Des élèves du collège Jacques Monod de Laval voyagent dès ce lundi en Chine pour participer à une compétition de robot, la RoboRAVE. Les collégiens ont conçu Bibo et Bobby, deux robotq qui arrivent à capter l'énergie solaire.

La délégation de Laval (et leurs robots) part lundi en Chine
La délégation de Laval (et leurs robots) part lundi en Chine © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Depuis le mois de septembre, neuf collégiens du club robot du collège Jacques Monod ont fabriqué deux prototypes pour participer à la RoboRAVE International en Chine. Ces Mayennais, avec leur professeur de technologie s'envolent dès lundi pour l'Empire du Milieu et entameront la compétition du 19 au 22 juillet avant un retour en France le 23. 

Suffisant pour faire fondre des chamallows

Ces robots, Bibo et Bobby, sont des fours solaires automatisés. "Ils utilisent l'énergie solaire pour pouvoir chauffer par exemple des aliments. Aujourd'hui par contre, nous n'avons pas la puissance nécessaire pour faire bouillir de l'eau. Les robots chauffent à 70°C mais c'est suffisant pour faire fondre des chamllows" explique Ayar, élève de 3e, une des têtes pensantes de ces drôles de robots. Présenter le robot en Chine, un pays pas forcément bon élève en terme d'écologie est aussi symbolique pour Evan. "C'est vrai que la Chine pollue beaucoup, entre les nuages de pollution et les masques que portent souvent les habitants" explique le garçon.

Les neufs mois de conception, ont été rythmés par quelques difficultés (sinon ce n'est pas drôle) pour trouver les bons matériaux, ne pas installer une parabole trop lourde aussi sur le robot pour capter le soleil. Le résultat satisfait Noë, un apprenti ingénieur. "Ça représente le travail que l'on a fourni pour y arriver. On va faire un voyage où l'on va profiter. C'est une récompense dans notre travail et cela montre l'évolution et que des collégiens peuvent réussir dans la technologie" déclare l'élève. 

Un grand reportage bientôt sur TF1

Depuis quatre mois, une équipe de la chaîne télé TF1 suit les aventures mécaniques des collégiens lavallois. Un reportage au format long sera diffusé dans quelques mois. Pour Thierry Baffoue, la présence des caméras ne perturbent pas ses élèves et ne rajoutent pas plus de pression pour la compétition à Pékin, mais l’événement est de taille pour le professeur de technologie. "C'est un sacré challenge, mais mes élèves sont à la hauteur, de ce que j'ai pu voir et de ce que j'ai vu des concurrents. Ils ont vraiment bien travaillé" explique Thierry Baffoue. 

Pour la RoboRAVE International, les Lavallois vont se former en deux équipes de 4. Il y a des récompenses financières à la clé et un jury. Reste un dernier détail technique avant le grand départ lundi pour la Chine : le transport des robots en avion. Pas une mince affaire mais on peut faire confiance aux petits génies mayennais pour trouver LA solution.