Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Dordogne : une semaine après les inondations, 150 personnes pour la messe en extérieur à Chancelade

dimanche 17 juin 2018 à 13:49 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

Une semaine après les inondations qui ont mis à sac l'abbaye de Chancelade en Dordogne, la messe dominicale s'est exceptionnellement tenue en extérieur. Pour l'occasion, les bancs étaient beaucoup plus fournis que d'habitude.

La messe s'est tenue en extérieur sur un espace qui surplombe le parc de l'abbaye.
La messe s'est tenue en extérieur sur un espace qui surplombe le parc de l'abbaye. © Radio France - Benjamin Fontaine

Il y a près d'une semaine, les chanoines de l'abbaye de Chancelade (Dordogne) découvraient avec désolation les conséquences des violents orages de la nuit du dimanche 10 au lundi 11 juin dans l'église abbatiale. Pluie et boue ont pénétré dans le bâtiment causant de sérieux dégâts. Ils sont estimés à 80.000 euros. 

Il est depuis impossible de célébrer une messe dans l'abbaye. "Les maçons sont au travail pour remettre le dallage qui s'affaisse dans l'allée centrale. L'eau a raviné. Il faut refaire un mortier pour éviter qu'elle s'enfonce," explique le père Sébastien Revirand prieur de la communauté des chanoines.

L'abbaye a été bien nettoyée mais le sol sous les dalles doit être réparé. - Radio France
L'abbaye a été bien nettoyée mais le sol sous les dalles doit être réparé. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ce samedi, les mariages prévus ont pu être célébrés dans la chapelle Saint-Jean mais il a fallu organiser la messe dominicale en extérieur. Un dimanche par mois la chapelle est en effet prêtée aux anglicans. Les bénévoles de la paroisse et les prêtres ont donc installé des bancs sur un terrain en surplomb des jardins de l'abbaye. Des tables de pique-nique recouvertes de draps blancs et nappes ont permis de recréer un autel. La sono a pu fonctionner grâce à un générateur. "Nous avons tout ce qu'il nous faut d'essentiel mais il faut vérifier les plus petits détails car nous n'avons pas nos repères. Il n'y aura pas de porte-cierge par exemple, mais en réalité il y a peu de changements," confie souriant le frère Vincent en charge de la liturgie. 

Lors de cette messe un peu particulière, les textes lus ont évoqué la nature, les semences. "C'est important de se retrouver ici aujourd'hui et c'est très accueillant, ça devrait même se faire plus souvent l'été !" se réjouit Françoise, une fidèle. "Je suis attristé par ce qui est arrivé. Le seigneur nous permet quand même de le célébrer dans ce cadre naturel qui est sa création, c'est logique," ajoute Geneviève. Plus de 150 personnes ont assisté à la célébration. Des habitués et des croyants venus en soutien.

Des quêtes du diocèse reversées à l'abbaye

A la fin de la messe, fait peu commun, les paroissiens sont repartis avec leur banc sous le bras. "Merci de nous aider à ranger." La semaine prochaine, la célébration dominicale pourrait de nouveau avoir lieu en extérieur, dans une autre église de la paroisse ou dans l'abbaye, si, par miracle, tout était réparé dans le courant de la semaine. "Ce qui est sûr c'est qu'il n'y aura pas d'orgue ni de sono car tout a été noyé," a déclaré le père Sébastien à la fin de la messe.

L'autel a été recrée dans la nature. - Radio France
L'autel a été recrée dans la nature. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ce dimanche, certaines églises du diocèse ont choisi de reverser le montant de leur quête à l'abbaye. Un diocèse voisin, celui de Cahors a lui décidé de faire un généreux chèque pour aider aux réparations du bâtiment.  Il est possible de faire un don via le site Internet de l'abbaye.